Réhabiliter le fret

On y retrouve les amis, on y parle de tout et de rien. Rien n'y est hors-sujet mais le respect et la politesse y sont obligatoires.

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar BB63670
17 Fév 2017, 11:19

Encore un diesel sous caténaire, semble t'il, cependant :|
Que les raleurs fassent mieux !!! :diable2:
Avatar de l’utilisateur
BB63670
Bavard
 
Messages: 2176
Âge: 35
Enregistré le: 20 Sep 2015, 11:32

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar BURLINGTON
17 Fév 2017, 12:06

Sauf que, je pense qu'il s'agit d'un réseau de tramway utilisé pour faire un peu de marchandise. Les équipements électriques ne sont peut être pas adaptés au train de fret. D'autre part, je pense, aussi, que les embranchements privés ne sont pas non plus électrifiés.
Mais CarloDiGhega va nous en dire plus :ange2:
PREVOST Alain
Avatar de l’utilisateur
BURLINGTON
Riveteur de laiton
 
Messages: 4023
Âge: 66
Enregistré le: 13 Déc 2007, 21:40
Localisation: Au pays des lentilles AOC

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar domi
17 Fév 2017, 12:18

BB63670 a écrit:Encore un diesel sous caténaire, semble t'il, cependant :|


Oui, et vaut il mieux que ce soient des camions qui roulent sous ladite ? ;)

Domi
"You may not be aware that I’m the captain’s sexual adviser.”

“Well, no, I didn’t know that.”

“Yeah, because whenever I speak up, he says, ‘If I want your fucking advice, I’ll ask for it.’ ”
Avatar de l’utilisateur
domi
FL 300
 
Messages: 4820
Âge: 55
Enregistré le: 18 Déc 2007, 11:10
Localisation: Neuilly sur Seine (92) et La Petite Verrière (71)

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar CarloDiGhega
17 Fév 2017, 22:42

Voici un article chez Wikipedia
https://en.wikipedia.org/wiki/Badner_Bahn

utilisez le "route map" pour mieux suivre l'explication.

La, sur la photo vous voyez une propre ligne ferroviaire à deux voies, cantonnement pour un cadencement de 7,5 minutes, les deux voies banalisées. Donc, pas de peur si le train arrive des fois à la gauche de la route :diable:

mais toute la ligne est un vraie tram-train. Elle commence en centre ville de Vienne (en face de la opéra), utilise les voies du tram de Vienne, dévient chemin de fer dans le km 2,5 et continue à Baden bei Wien. A partir de km 25,5 la ligne revient tram pour traverser Baden.

A Traiskirchen (km 22,4) il y'a un raccordement vers la gare des ÖBB (Traiskirchen Aspangbahnhof), directement à coté il y'a dex embranchements particulière (Semperit et MAGNA). Un deuxième embranchement particulière se trouve à km 15,1 pour le Industriezentrum Niederösterreich Süd, une zone des activités de 280ha. Pour aller la bas le train est obligé de traverser Guntramsdorf dans la manière montré dessus.

Ni le raccordement avec les ÖBB ni les embranchements sont électrifies, donc pas de traction électrique pour les trains marchandises. En plus la loco à diesel est utile pour les travaux de maintenance sans dépendance du caténaire. Et elle était la seule loco du réseau, si elle était en panne le WLB loue une chez les ÖBB. Au jour d'hui la WLB possède en plus une V100, deux diesel (Hercules) et deux Taurus pour les trains internationales.

La V100 en H0 (Brawa)
http://abload.de/img/img_0154zkj0e.jpg

WLB = Wiener Lokalbahnen est une SARL, dans la groupe des entreprises de la ville de Vienne, donc quasiment une sœur du tram de Vienne, quand leurs mère est la Wiener Stadtwerke Holding.

A l'époque le WLB possédait une loco à vapeur de la classe 92 selon schéma de numérotation des ÖBB. La loco est dans les mains d'une association (Martinsberger Lokalbahnverein) et participait dans la fête 125 années Lokalbahn Wien - Baden.

http://www.vef.at/Tramway/2011/125WLB.htm

WLB 72 comme reproduction Brawa en H0
https://www.menzels-lokschuppen.de/out/ ... -40643.jpg
Avatar de l’utilisateur
CarloDiGhega
Bavard
 
Messages: 1375
Âge: 53
Enregistré le: 12 Jan 2010, 21:36
Localisation: region parisien (78)

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar CarloDiGhega
18 Fév 2017, 17:20

Une autre ligne similairement spectaculaire : l'embranchement particulière du ELIN (au jour d'hui Andritz Hydro) à Weiz, le dernier bout de la ligne Gleisdorf -Weiz, exploité par les StLB (Steiermärkische Landesbahnen). La liaison avec les voies des ÖBB est à Gleisdorf.

http://www.styria-mobile.at/home/forum/ ... 0347;image

http://www.styria-mobile.at/home/forum/ ... 0349;image


http://bahnbilder.warumdenn.net/pics/Ak ... B_D6_1.jpg
Avatar de l’utilisateur
CarloDiGhega
Bavard
 
Messages: 1375
Âge: 53
Enregistré le: 12 Jan 2010, 21:36
Localisation: region parisien (78)

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar domi
19 Fév 2017, 14:02

J'adore aussi, ce street-running à l'européenne. :coeur1:

Domi
"You may not be aware that I’m the captain’s sexual adviser.”

“Well, no, I didn’t know that.”

“Yeah, because whenever I speak up, he says, ‘If I want your fucking advice, I’ll ask for it.’ ”
Avatar de l’utilisateur
domi
FL 300
 
Messages: 4820
Âge: 55
Enregistré le: 18 Déc 2007, 11:10
Localisation: Neuilly sur Seine (92) et La Petite Verrière (71)

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar CarloDiGhega
21 Fév 2017, 21:30

Absolument d'accord, streetrunnig trains ont une aura adorable.

Enfin je trouvais quelques photos de la traverse de Weiz, ville d'ELIN, avec des transports spectaculaires

Image

Image

Image


trouvé chez
http://www.van.at/next/code/log/set06/log252.htm
http://www.van.at/next/code/log/set05/log235.htm

ces transports des transformateurs traversent le Söchauberg et Wechsel vers Wiener Neustadt. Le gabarit ne permette rien d'autre.

phpBB [video]
Modifié en dernier par CarloDiGhega le 21 Fév 2017, 21:32, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
CarloDiGhega
Bavard
 
Messages: 1375
Âge: 53
Enregistré le: 12 Jan 2010, 21:36
Localisation: region parisien (78)

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar CarloDiGhega
21 Fév 2017, 21:31

mais je me suis un peu éloigné du thème:

Le Steiermärkische Landesbahnen reprennent plus et plus la desserte des lignes maintenues par les ÖBB, notamment dans le sud-est du Land Styrie et la région voisine le Land Burgenland.

Donc, par exemple toute la ligne Hartberg - Oberwart, juge non-rentable par les ÖBB, et la ligne Wiener Neustadt - Fehring, voici des tris à la gare de Rohrbach, plutôt la vie quotidienne d'une "short line" autrichienne

phpBB [video]


Nota: c'est le sud-est de l'Autriche, une région économiquement faible et le Land est vraiment content d'avoir sa propre société ferroviaire pour supporter sa politique d'industrialisation.
Avatar de l’utilisateur
CarloDiGhega
Bavard
 
Messages: 1375
Âge: 53
Enregistré le: 12 Jan 2010, 21:36
Localisation: region parisien (78)

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar CarloDiGhega
10 Oct 2017, 21:10

Il y’a déjà plus que 6 mois sans post dans le fil, mais au jour d’hui c’est le jour pour le relancer. Même si le message dit le contraire du titre. Donc, ce n’est pas seulement nous, les amateurs du train, qui s’intéressent de l’avenir du fret sur les voies ferrées en France, mais aussi, par exemple, la cour des comptes, donc voici le lien pour un article qui se concerne du dernier rapport de la cour de compte chez transportrailcanalblog.
L’article, écrit le 18 Septembre 2017, s’appelle

Fret, ça ne va pas mieux… au contraire !

Le rapport rendu mi-septembre par la Cour des Comptes tire une nouvelle fois le signal d’alarme à propos du fret et interroge l'efficacité de l'intervention de l'Etat au cours de la décennie écoulée en faveur du transport de marchandises par le rail. La dette de Fret SNCF atteint 4 MM€ et pourrait augmenter de 25% d’ici 2020. La branche du groupe public se retrouve dans un effet de ciseau de moins en moins soutenable : le nombre de wagons pris en charge a été divisé par 4 en 10 ans, passant de 700 000 à 150 000 wagons. La trajectoire de coûts n’est toujours pas maîtrisée : sur la période 2008 – 2014, la hausse moyenne à Fret SNCF atteint 2,8% par an, contre 1,6% dans le secteur ferroviaire.
La recapitalisation en 2005 de la branche Fret SNCF à hauteur de 1,4 MM€, qui faisait suite aux annonces du plan Fret porté par le ministre des transports Jean-Claude Gayssot, n’a eu concrètement aucun effet sur le déclin de l’activité. Bilan un peu plus de 10 ans plus tard, les effectifs ont été divisés par 2, le parc de locomotives (dont les 400 engins commandés déjà à l’époque pour « sauver Alstom ») a aussi fondu de moitié, l’essentiel se retrouvant chez Akiem , filiale de location d’engins moteurs.
Et puis, évidemment – mais fallait-il le préciser ? – le tonnage transporté continue de chuter… Tous opérateurs confondus, le trafic reste à un niveau d’étiage particulièrement préoccupant avec 32,2 MM tonnes-km en 2014 contre 40 en 2008. Les « privés » (y compris VFLI) en assurent 39%, ce qui confirme que sans eux, la situation serait encore plus critique, et probablement mortifère.
La Cour juge aussi sévèrement les conséquences du cadre social issu du décret-socle, de la convention collective de branche et de l’accord d’entreprise de SNCF Mobilités, maintenant Fret SNCF dans une situation de désavantage concurrentiel par rapport aux autres opérateurs. Cependant, plus qu’une question de coût direct du personnel, c’est d’abord l’organisation tant de l’entreprise que de la production qui peut être mise en question.
La Cour en profite pour souligner que l’accord de branche s’est aussi traduit par un alourdissement de l’organisation y compris chez les opérateurs privés… tout en notant que VFLI (filiale de droit privée) s’en sort nettement mieux que Fret SNCF.
Il n’en reste pas moins que les incantations pour la relance du trafic fret n’y font rien : cela fait joli et bien-pensant dans les discours, mais qui peut encore les croire ?
Il y a évidemment des problèmes d’organisation interne qui rendent Fret SNCF plus cher que ses concurrents. Mais d’autres sujets de fond minent la crédibilité du transport de marchandises par le rail en France quel que soit l’opérateur :
• la disponibilité des sillons, face à l’accumulation de travaux sur le réseau ;
• la performance et la régularité : aujourd’hui, la vitesse moyenne d’un conteneur transporté par le rail est de 18 km/h, avec une régularité qui ne dépasse pas souvent les 70% ;
• les handicaps techniques, qu’on peut résumer sous le couvert d’un déficit d’interopérabilité intra-ferroviaire mais aussi intermodale, avec par exemple l’évolution du gabarit des conteneurs non compatible avec les installations ferroviaires (un sujet d’actualité depuis l’interception du corridor européen à Rastatt) ;
• le coût et la rigidité du transport ferroviaire par rapport au transport routier dont une partie des charges est payée par la collectivité ;
• les contradictions d'un Etat incohérent, capable d'incantations pro-rail... mais qui relève de 38 à 44 tonnes le poids total autorisé des camions en France, fait financer un plan de relance autoroutier très favorable aux concessionnaires sur le dos du contribuable et torpille l'écotaxe !
Il semblerait cependant que l’actuelle ministre des transports remette sur la table la mise en œuvre d’une écotaxe qui ne dirait pas son nom, portée par les Régions. Autant dire que les piquets de grève ne sont pas loin…



Voici le lien pour l’article :
http://transportrail.canalblog.com/arch ... 86050.html
Avatar de l’utilisateur
CarloDiGhega
Bavard
 
Messages: 1375
Âge: 53
Enregistré le: 12 Jan 2010, 21:36
Localisation: region parisien (78)

Re: Réhabiliter le fret

Messagepar domi
11 Oct 2017, 12:04

De toute façon le fret ferroviaire n'intéresse personne dans notre pays, hormis quelques chargeurs ponctuels. En tous cas pas les pouvoirs publics, pas la SNCF, pas le grand public, pas les médias, etc..

Domi
"You may not be aware that I’m the captain’s sexual adviser.”

“Well, no, I didn’t know that.”

“Yeah, because whenever I speak up, he says, ‘If I want your fucking advice, I’ll ask for it.’ ”
Avatar de l’utilisateur
domi
FL 300
 
Messages: 4820
Âge: 55
Enregistré le: 18 Déc 2007, 11:10
Localisation: Neuilly sur Seine (92) et La Petite Verrière (71)

PrécédenteSuivante

Retourner vers Cocoon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités