Page 155 sur 175

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 09 Mai 2019, 22:09
par CarloDiGhega
"Nos voisins suisses ont réussies de transférer les transports de la route vers les voies ferrées" (01:22:00)

Non, ils ont réussies de le transférér vers l'Autriche, notamment vers le Brenner. Et c'est un miracle que la distribution modal dans le transit n'est pas pire que le moyen européen (20% train / 80% route).

En plus, le problème qui existe entre les pays de l'est et l'Allemagne existe entre l'Autriche et l'Allemagne (dans une manière différente) aussi : des mauvaises infrastructures allemandes et ça ne changera pas. Quand l'Autriche et l'Italie construisent un tunnel de base sous le Brenner + les lignes d'accès, la ligne entre Munich et le frontière autrichien, fortement surchargé, n'est même pas en planification.

Pas de réconfort, que la situation ferroviaire dans certains pays est encore pire...

Donc, si la distribution modal en Autriche (35% sur les voies ferrés) est relativement favorable pour les chemins de fer, c'est la "faut" des transports domestiques, des transports de l'export et import, le transit européen traversante le pays est largement derrière. Logique, quand la gouvernance du pays peut mieux influencer les moyens de transport si source ou destination du transport sont dans le pays.

Et c'est (entre plusieurs facteurs) une question de donner les subventions au bon endroit : Si je subventionne les infrastructures ferroviaires, j'économise beaucoup plus d'argent sur les infrastructures routières.

Un exemple : deux fois par semaine il y'a un train entre la VOEST (aciérie) à Linz et la cimenterie à Gmunden, pour transporter la scorie. Avant on avait des camions, jour par jour. Pour permettre les transports ferroviaires, l'usine de ciment devait construire un silo, quand la quantité du scorie qui arrive d'un coup est beaucoup plus grand. Pour accélérer ce projet, la construction du silo était subventionné par la région comme infrastructure ferroviaire, le meilleur réponse au problème du "juste à temps", aussi décrit dans la documentation.

voici un de ces trains :
Image

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 10 Mai 2019, 16:32
par CarloDiGhega
Aussi à dire : on ne peut pas culpabiliser les camions tous seules pour les coûts et les embouteillages comme décrit dans ce documentation, c'est un peu plus compliqué:

Pour les embouteillages : J'ai les chiffres pour l'Allemagne, la relation n'est pas si différent en France, je pense :

les voitures roulent tous ensemble 630.000km
les poids lourdes 32.000km
les autres camions moins lourdes 50.000km

donc, les camions tous ensemble roulent 82.000km, les voitures 630.000, et, en plus, ça toujours au même temps, à 8h le matin et à 17-19h le soir. Donc, qui, pensez-vous, provoque les embouteillages? Les 10% des camions ou les 90% des voitures?

Pareillement les coûts : c'est vraie, les poids lourdes détruisent la route beaucoup plus que les voitures, mais les routes (leurs dimensions) sont construites pour la grande masse des voitures. Les poids lourdes tout seules n'ont pas le besoin de deux ou même trois voies par direction. C'est le besoin des voitures et leurs conducteurs, en plus super-efficace il y'a en moyen 1.2 voyageurs dans une carrosse de 0.5-1to.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 11 Mai 2019, 12:27
par domi
Le problème dans ton raisonnement est qu’avec juste une légère augmentation de trafic de quelques %, une route passe de fluide à saturée. On ne va pas indéfiniment pouvoir y ajouter des camions transportant des marchandises qui pourraient transiter en site propre sur des trains ou des péniches... :roll:

Le seul reproche que j’émettrais à l’encontre de ce reportage par ailleurs remarquable de mon point de vue, c’est l’emphase de 10 ou 15 minutes sur les véhicules électriques à batterie (avec une éolienne en toile de fond.... pour manipuler les esprits ? :roll: ), technologie en laquelle j’ai beaucoup de mal à croire, malgré le matraquage médiatique et politicien.

Mais pour le reste il est édifiant... :roll:

Domi

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 11 Mai 2019, 13:59
par CarloDiGhega
Non, ce n'est pas un problème de mon calcul, ce problème existe indépendant de mon calcul.

Tu peux ajouter, disons, 10 voitures et la route est saturée ou tu peux ajouter moins des camions, disons 5 ou 6, et la même route est aussi saturée. Certainement les voitures se gênent plutôt eux-mêmes qu'ils sont gênées par les camions, c'est la quantité des véhicules, qui fait le problème et il y'a beaucoup plus des voitures que des camions.

Imagine une route à 3 voies par direction, 40.000 voitures et 4.000 camions. Supprime toutes les camions, tu ne peux même pas supprimer une voie de la route. Par exemple, la périphérique sans camions : les voitures bouchonnèrent toujours...

Réalité : dans les weekends les vacances d'été en Allemagne commencent et quand ils se jettent tous d'un coup vers l'Italie, la circulation des camions est interdit en Autriche, et quand même, il y'a des méga-bouchons de 20, 30km et plus.

En général le message de la documentation est correcte, mais responsabiliser les camions pour les bouchons des voitures, c'est simplement faux. Et pour la ratio des coûts pour l’utilisation de la route il y'a des autres facteurs que la destruction provoqué par le poids.

Pareillement pour la santé et l'environnement, les 40.000 voitures ne polluent pas? Ils ne font pas de brouille? On ne doit pas créer des surfaces imperméabilisées énormes pour circuler et garer les voitures?

Et ce n'est pas une gaspillage d’énergie? Au moyen 1.2 personnes par voiture = 100kg dans une véhicule d'un poids de, disons, 700kg?

Alors, si tu consomme 6l/100km, 3l sont perdues (perte thermique du moteur), 2.5l sont pour la voiture et seulement 0.5l sont pour bouger le voyageur.

Ce n'est pas que la folie des camions, c'est la folie de la route, qui nous coûte cher.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 25 Mai 2019, 18:31
par Le Basque
Allemagne : Une contrôleuse qui tournait des films X dans les trains licenciée !

Sex-Skandal bei der Bahn - DB-Kontrolleurin dreht Pornos im Nahverkehr https://www.bild.de/bild-plus/news/inland/news-inland/sex-skandal-bei-der-bahn-db-kontrolleurin-dreht-pornos-im-nahverkehr-62064526.bild.html.


:siffle:

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Mai 2019, 11:03
par BB63670
Ils rigolent pas avec la publicité sans licence, là bas :mdr:

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Mai 2019, 17:51
par CarloDiGhega
Le Basque a écrit:Allemagne : Une contrôleuse qui tournait des films X dans les trains licenciée !

Sex-Skandal bei der Bahn - DB-Kontrolleurin dreht Pornos im Nahverkehr https://www.bild.de/bild-plus/news/inland/news-inland/sex-skandal-bei-der-bahn-db-kontrolleurin-dreht-pornos-im-nahverkehr-62064526.bild.html.


:siffle:


En uniforme, en plus!

ce n'est pas le seul sexe-scandale, qui provoque un tremblement de terre dans le monde ferroviaire... :siffle:

Un conducteur de South Western Railway (UK) regardait un film X et ne faisait pas attention, le microphone n'était pas éteint.

http://www.letribunaldunet.fr/insolite/ ... porno.html

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 05 Juin 2019, 07:46
par Didier
Train primeur Perpignan - Rungis : "On nous a menti, il s’arrêtera au 15 juillet" annonce la CGT (L'Indépendant)

« Les mines étaient graves ce lundi au local de la CGT. "Au lendemain de la réunion ministérielle du 24 mai dernier, explique Pierre Place responsable du syndicat, certain ont crié victoire, et assuraient que la ligne de fret entre la plateforme de Saint-Charles et Rungis était sauvée. Nous pouvons vous dire aujourd'hui que c'est faux. Le dernier train partira le 15 juillet de Perpignan. Après place aux camions."

Une information "de première main", puisqu’un délégué syndical salarié d'un des deux transporteurs perpignanais l'assure : "Le déménagement des locaux de la gare a commencé. On fait actuellement les cartons. Les employés devraient être recasés dans le groupe, mais le train, c'est fini. On nous a menti sur toute la ligne." »

Scénario archi-connu.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 05 Juin 2019, 19:21
par EC64
C'est symbolique, c'est triste mais faut-il mener des combats d'arrière garde qui de toutes façons n'empêcheront pas la suppression de ce train faute de chargeurs motivés. Et la concurrence ne semble pas prête à reprendre le flambeau sur ce trafic...
Subventionner ce trafic au titre d'un service public ? pourquoi pas mais cela implique d'admettre de donner le l'argent public à des intérêts privés ! Insoluble.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 06 Juin 2019, 08:03
par Ferrovipat56
Il me semble que les espagnols mettent au point une ligne de frais de Barcelone jusqu’a Rungis. Les français ne pourraient ils pas en profiter ?