Page 168 sur 175

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Sep 2019, 09:24
par sncb_nmbs
Merci Domi d'être passé avec cette analyse intéressante :cool:

J'imaginais bien que cette annonce serait pour te plaire. :ange2:

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Sep 2019, 11:04
par Morvan
En tout le 1er OFP créé en France, celui du Morvan ouest, marche très bien et avec des diésels flambants neufs.
(cf photos de X3876 vues ailleurs)
et bien sûr après que la SNCF ait retiré ce trafic aux CFTA qu'ils ont fichu dehors, et l'avoir confié à sa filiale VFLI qui l'a laissé tomber...........................

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Sep 2019, 21:09
par CarloDiGhega
Mexique? Pourquoi loin comme ça, Domi? On avait déjà la discussion :ange:

viewtopic.php?f=1&t=16574&start=160#p294650

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Sep 2019, 21:35
par domi
Morvan a écrit:En tout le 1er OFP créé en France, celui du Morvan ouest, marche très bien et avec des diésels flambants neufs.
(cf photos de X3876 vues ailleurs)
et bien sûr après que la SNCF ait retiré ce trafic aux CFTA qu'ils ont fichu dehors, et l'avoir confié à sa filiale VFLI qui l'a laissé tomber...........................


Eh oui Alain, de mon côté du Morvan nous avions les CFD, qui marchaient très bien aussi, et tu connais la suite.. :roll: Heureusement qu’aujourd’hui j’ai pu me changer les idées, à mon spot habituel à côté de Montréal, où j’ai vu en un seul convoi (petite chasse aujourd’hui, on fera mieux la prochaine fois :ange2: ) autant de wagons de marchandises que ce que je vois en France en 5 ans. :ugeek:

Domi

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Sep 2019, 21:36
par domi
CarloDiGhega a écrit:Mexique? Pourquoi loin comme ça, Domi? On avait déjà la discussion :ange:

viewtopic.php?f=1&t=16574&start=160#p294650


Parce que ce pays est un paradis pour les amateurs de trains.... différents. ;)

Domi

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 26 Sep 2019, 21:49
par CarloDiGhega
Certainement, mais comme exemple c'est quand même un peu loin, ne pas seulement au niveau géographique.

ça existe partout en Europe et ne pas que pour les marchandises, ça existe aussi pour les transports des voyageurs. Cette monoculture ferroviaire, ne pas seulement mortel pour le système ferroviaire, mais aussi assez ennuyant pour les ferroviphiles, est quasiment une spécialité française.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 01 Nov 2019, 12:19
par canari
Bonnes ou mauvaises nouvelles ?
Les voyageurs apprécieront ou pas la fermeture du dernier guichet SNCF de la ligne ter Nantes Pornic.
Mercredi 30 vers 11h 30 dans le hall de la gare les voyageurs attendent tranquillement pour acheter leurs billets.


Aujourd'hui 1er novembre fermeture définitive du guichet.
Avec la SNCF c'est toujours possible :mur:

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 01 Nov 2019, 13:58
par Rockandrail
C'est parce que les guichetiers vont remplacer les contrôleurs dans les TER ardennais.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 01 Nov 2019, 15:08
par CarloDiGhega
Je ne vois pas le problème si on peut acheter les billets ailleurs, comme ici à l'office du tourisme. Enfin il faut trouver des structures de vente plus efficace et moins coûteuses. Je dirais même, que la France est seulement au début de ce développement.

Et mieux 1000 guichets fermés que 100 gares.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 02 Nov 2019, 09:25
par SAVAJOL
Faudrait juste voir quelles sont les heures d'ouverture de l'office en moyenne et basse saison et même en haute saison (7/7, du 1er au dernier train ?) et les compétences des préposés en géographie ferroviaire et différents produits commerciaux (dessertes, abonnements divers, billets internationaux) .... sauf si c'est pour vendre que du ter dans le coin, à la rigueur.


Curieux pays que la France, qui après avoir desindustrialisé, et donc promu le secteur tertiaire (Services, transport notamment), dézingue maintenant celui-ci.

De mon côté, j'attends la facture des infrastructures routières boostée par l'autorisation des 44 tonnes sous Nicolas 1er.
La dette du ferroviaire va paraître toute riquiqui à coté, minus, ridicule, sans intérêt. :mdr2:
J'attends aussi la stat qui tue du genre la route coûte 5000€ par an aux contribuables français. :mdr: jaune.

Canari : l'office est loin de la gare ?