VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Les photographies, les récits, tout ce qui concerne le chemin de fer ancien.

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar tyrphon
28 Juin 2015, 21:38

Non, le père Lavignes se chargeait de démolir, dans "l'Indépendant du Rail" (le mal nommé), le matériel de ses concurrents! :diable: . Un certain AA le reconnait comme "père spirituel", c'est tout dire sur son caractère!

A cette époque, les clients n'avaient guère la parole, sauf dans le courrier des lecteurs des revues, mais les revues elles mêmes relevaient assez bien les inexactitudes.
Pour ma part, j'avais trouvé les voitures Nord du RMA très moches... mais je les avais achetées quand même, c'était ça ou rien! Il faut dire que le respect de l"échelle, principalement en hauteur, était une idée neuve
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Plutôt bobo que gros beauf,
plutôt pigeon que charognard.
http://tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
tyrphon
Bavard
 
Messages: 1904
Âge: 75
Enregistré le: 14 Jan 2008, 16:25
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar Daniel2
28 Juin 2015, 21:47

Oui, tu as raison, je parlais des tests dans les revues.

Dans l'IDR, il y avait quelques articles d'amélioration du matériel de grande diffusion intéressants.

Après pour les critiques du père Lavignes, il préférait voir la paille dans l'oeil de ses concurrents et pas la poutre dans le sien... On peut néanmoins lui reconnaître la qualité d'avoir produit du matériel spécifiquement français comme les rapides et express Nord, les voitures de banlieue réver, la 141 TC et aussi les premières ardoises pour certains réservataires de la première heure pour des modèles qui ne sont jamais sortis (141 TA) ou très longtemps près (141 TC)....
Daniel2
 
Messages: 493
Enregistré le: 13 Juil 2009, 01:05

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar Undertaker
28 Juin 2015, 22:10

Un pote avait surnommé le père Lavignes "l'autocrate du 9ème"....
Undertaker
Bavard
 

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar Undertaker
29 Juin 2015, 08:20

Salut,

Le RMA, suite....







A suivre...

UTKR
Undertaker
Bavard
 

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar hmc
29 Juin 2015, 09:01

Daniel2 a écrit:......, ou très longtemps près (141 TC)....

Bonjour,
J'ai connu un réservataire qui l'a reçue au bout de .... 23 ans, puis de suite revendue malgré les bienfaits de la technique de la robinetterie Française (tel quel sur l'Idr) mise en œuvre pour la caisse :rhaaa:
Mais bien d'accord sur le reste, le RMA restera un monument et une pépinière de modélistes
jp
La lampe torche, le pq aussi
Avatar de l’utilisateur
hmc
 
Messages: 715
Enregistré le: 20 Fév 2015, 09:27

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar Undertaker
30 Juin 2015, 21:54

Le RMA, suite et fin.









That's all folks !

UTKR
Undertaker
Bavard
 

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar sncb_nmbs
01 Juil 2015, 20:45

:applause: :cool: Merci Mister le catcheur.
"Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir"
Avatar de l’utilisateur
sncb_nmbs
Bavard
 
Messages: 6783
Enregistré le: 25 Déc 2013, 10:29
Localisation: Carolo expatrié en hexagonage

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar EC64
04 Juil 2015, 11:57

Si je connaissais l’existence de ce réseau, je ne me souviens pas de l'avoir vu dans mes rares visites Cité du Midi.

L'article posté par Undertaker est particulièrement intéressant, et rappelle que dans les années 50, le 3 rails courant continu était la norme et l'électromécanique était reine pour les commandes et les automatismes (cf. réseau de l'AFAC de la même époque).

Quelle est la suite de l'histoire de ce réseau jusqu'à sa probable disparition ?
Avatar de l’utilisateur
EC64
Bavard
 
Messages: 3085
Âge: 68
Enregistré le: 12 Mai 2013, 09:25
Localisation: Paris (F)

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar Papou89
04 Juil 2015, 13:43

EC64 a écrit:...le 3 rails courant continu était la norme et l'électromécanique était reine pour les commandes et les automatismes ...


:vieux: Oui, mais les temps changent : J'ai commencé à travailler chez IBM à une époque où les machines étaient commandées par plein de relais, et ça marchait. J"ai connu à l'époque les 1éres calculatrices modernes équipées de thyristors 2D21 (les 609)...
J'ai fait mon 1er réseau en analogique (y'avait rien d'autre), le cantonnement était assuré par des détecteurs de présence à diodes, et à de la logique TTL, une bardée de relais et des Xtors 2N3055 pour alimenter les cantons, le tout en continu pulsé...
Bon, arrêtons de pleurer sur le passé, aujourd'hui y'a beaucoup mieux, et n'hésitons pas à l'utiliser, faut vivre avec son temps... :cool:
Michel.

Papou89
Bavard
 
Messages: 3808
Âge: 71
Enregistré le: 29 Juil 2009, 13:43
Localisation: Bourgogne-Franche-Comté

Re: VIEILLE BOUTIQUE PARISIENNE

Messagepar Le Basque
04 Juil 2015, 14:32

Faut vivre avec son temps...

Ah ! Sous les palétuviers, je vous sens frétiller,
Je veux bien essayer...
Allons gazouiller sous les palétuviers
Ah oui ! Sous les pa pa pa pa, les pa pa les tu tu,
Sous les palétuviers.


A cette affirmation, je réponds : mais on a toujours fait comme ca ! Monsieur Maurice.
Avatar de l’utilisateur
Le Basque
Valideur Des Guichets
 
Messages: 13959
Âge: 62
Enregistré le: 13 Déc 2007, 20:53
Localisation: Paris-Cote Basque

PrécédenteSuivante

Retourner vers Histoire ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités