Petite histoire de la DRG

Les photographies, les récits, tout ce qui concerne le chemin de fer ancien.

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar Rockandrail
27 Mar 2012, 12:37

Au cours du sujet consacré aux BR 988-9, la transformation de certaines d'entre elles par la DRG a été évoquée. En voici,le détail:

H210


6-15) BR 9811 – Transformation DRG (bay. GtL 4/5)

Avec 117 machines construites, la série des GtL 4/4 était en nombre la deuxième en importance des locomotives bavaroises dédiées aux lignes locales. La seule faiblesse de ces machines, par ailleurs puissantes et appréciées, était leur vitesse maximale limitée à 40 km/h.
La DRG entreprit donc d’équiper ces machines d’un essieu porteur avant qui devait permettre d’en augmenter la vitesse, à la manière de ce qui avait été fait sur les machines prussiennes de type G81 (BR 562-8 – voir le sujet qui leur est consacré).

Le premier essai de transformation fut effectué par le RAW de Weiden sur la BR 98 906. Le cadre fut raccourci à l’arrière et prolongé à l’avant. L’essieu porteur avant était monté en bissel. La chaudière et l’abri furent surélevés et placés plus en avant. Avec 2450 mm au dessus du rail, la chaudière était 250 mm plus haute que sur les GtL4/4 d’origine. Le déplacement concomitant des caisses à eau vers l’avant amena a les ajourer au dessus des cylindres. Il en résulta une diminution de 5,4 m3 à 5,1 m3 de la capacité en eau. L’espace récupéré à l’arrière de l’abri fut par contre utilisé pour agrandir la caisse à charbon. Sa capacité passa de 1,8t à 2,6t. L’autonomie de la machine en fut renforcée.

Les essais à 60 km/h de la BR 98 906 transformée montrèrent de bonnes capacités de marche dans les deux sens. Par prudence, l’on fixa la vitesse maximale en exploitation à 55 km/h.

Immédiatement après, les seize autres locomotives de la série BR 989 provenant de la livraison de 1927 furent transformées. Les transformations continuèrent ensuite jusqu’en 1941 pour concerner au total 29 locomotives. Parmi les locomotives de série 988 également transformées, l’on ne retint que celles dont la livraison avait été postérieure à 1923.

En voici le détail :

Nouveau numéro de série – Numéro de série d’origine – Année de transformation

98 1101 – 98 906 – 1934
98 1102 – 98 915 – 1935
98 1103 – 98 912 – 1935
98 1104 – 98 911 – 1935
98 1105 – 98 908 – 1936
98 1106 – 98 905 – 1936
98 1107 – 98 909 – 1936
98 1108 – 98 900 – 1936
98 1109 – 98 901 – 1936
98 1110 – 98 902 – 1936
98 1111 – 98 914 – 1936
98 1112 – 98 913 – 1936
98 1113 – 98 904 – 1936
98 1114 – 98 916 – 1936
98 1115 – 98 898 – 1936
98 1116 – 98 910 – 1936
98 1117 – 98 917 – 1937
98 1118 – 98 899 – 1937
98 1119 – 98 903 – 1937
98 1120 – 98 907 – 1937
98 1121 – 98 858 – 1938
98 1122 – 98 866 – 1938
98 1123 – 98 873 – 1938
98 1124 – 98 888 – 1938
98 1125 – 98 879 – 1939
98 1126 – 98 872 – 1939
98 1127 – 98 892 – 1939
98 1128 – 98 883 – 1940
98 1129 – 98 874 – 1941

Toutes les transformations eurent lieu aux ateliers d’amélioration des locomotives de la Reichsbahn de Weiden.

Bien que les transformations eurent lieu au temps de la DRG, les locomotives reçurent encore une désignation de catégorie bavaroise : GtL 4/5. Fait unique, ce type de désignation se retrouve encore dans les carnets de bord des machines à la DB en 1953.
Les machines transformées avant 1939 circulèrent jusqu’à cette année avec leurs anciennes numérotations. Elles ne reçurent leurs plaques 98 1101 à 98 1127 qu’en 1939.
A l’exception de la BR 98 1108, toutes les machines se retrouvèrent à la DB après la guerre. Restée à l’Est, la 98 1108 fut intégrée par la DR qui l’affecta au dépôt de Probstzella jusqu’aux environs de 1965.

Un accident entraina la radiation de la BR 98 1101 en 1954. Les autres machines subsistèrent jusqu’en 1960, année où commencèrent les radiations massives. La dernière locomotive de la série 9811 à quitter le service fut la BR 98 1125 le 27 mars 1968. Son dernier dépôt d’attache fut celui de Schweinfurt d’où, avec les BR 98 812 et 98 886, non transformées, elle assurait du service sur la ligne de Bad Neustadt à Königshofen im Grabfeld.
La BR 98 1125 aura parcouru 1.600.000 km.

Catégorie : 1’Dh2
Distribution : L45.11
Diamètre des roues motrices : 1006 mm
Vitesse maxi : 55 km/h
Fabricant : RAW Weiden
Première mise en service : 1934
Tender : 2,6t de charbon
Nombre total construit : 29
Nombre intégré à la DRG : 29
Numérotation : 98 1101 à 98 1129
Dates de réforme : 1968



Observateur désabusé
Prince Héréditaire du Bruxelbourg et Saroulmapoul délocalisé

Président, fondateur et directeur du club Picot-87 - Picot-87, la norme de roulement des véritables non-modélistes
Avatar de l’utilisateur
Rockandrail
Vertueux Du Goulag
 
Messages: 17024
Âge: 66
Enregistré le: 13 Déc 2007, 22:55
Localisation: Courbevoie (Paris)

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar POMidi
27 Mar 2012, 21:16

Ravi de retrouver là les BR 9811, car j'avoue que j'avais compris d'emblée dans l'article sur les BR 989 qu'elles feraient l'objet d'une monographie spécifique.

:applause: :applause: :applause:

Pierre
Grand commandeur de la banane jaune
Avatar de l’utilisateur
POMidi
Vaporiste De Gare
 
Messages: 5643
Âge: 63
Enregistré le: 14 Déc 2007, 10:52
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar Rockandrail
27 Mar 2012, 22:38

Merci cher collègue :mrgreen:

Je pense que je vais en rester là pour la série 98. Il y avait d'autres locomotives dans la série mais très anciennes et radiées pour la plupart d'entre elles avant 1930, voire dès 1925. Et elles ne présentaient aucun caractère remarquable.

Je vais consacrer maintenant un peu de temps à la description des locomotives à vapeur pour voies étroites et métriques ayant été intégrées à la DRG. Pour ce faire, je vais ouvrir un autre fil.

La petite histoire à voie normale reprendra ensuite avec les locomotives électriques.

:yin
Observateur désabusé
Prince Héréditaire du Bruxelbourg et Saroulmapoul délocalisé

Président, fondateur et directeur du club Picot-87 - Picot-87, la norme de roulement des véritables non-modélistes
Avatar de l’utilisateur
Rockandrail
Vertueux Du Goulag
 
Messages: 17024
Âge: 66
Enregistré le: 13 Déc 2007, 22:55
Localisation: Courbevoie (Paris)

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar Le Basque
27 Mar 2012, 22:40

Électriques ! Miam les vieux archets du temps d'alors.


:cool:
Avatar de l’utilisateur
Le Basque
Valideur Des Guichets
 
Messages: 13999
Âge: 62
Enregistré le: 13 Déc 2007, 20:53
Localisation: Paris-Cote Basque

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar POMidi
27 Mar 2012, 22:42

Et bien, cher collègue, et homonyme, merci pour cette gigantesque étude, remarquable et très rigoureuse. :cool: :cool: :cool:
:applause: :applause: :applause:

J'ai aimé la série 98, et j'attends avec impatience la sérié 99.

Pierre, d'en bas
Grand commandeur de la banane jaune
Avatar de l’utilisateur
POMidi
Vaporiste De Gare
 
Messages: 5643
Âge: 63
Enregistré le: 14 Déc 2007, 10:52
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar malletslm
28 Mar 2012, 07:34

Bravo pour ce fil : 81 pages, même compte tenu des commentaires des lecteurs, c'est une somme ! :cool:

Vivement le fil sur la "série 99"... ;)
Avatar de l’utilisateur
malletslm
 
Messages: 859
Enregistré le: 13 Déc 2007, 22:47

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar XTof_vl
28 Mar 2012, 18:54

Rock, Merci.
L'Attila du train Ho
Ondraaglijk
Voyou!


Ferjac (Gil Jourdan alias Guus Slim) et Raversijde 1913
Avatar de l’utilisateur
XTof_vl
Van De Guus
 
Messages: 17540
Âge: 56
Enregistré le: 13 Déc 2007, 20:07
Localisation: Linkebeek, Belgïe!

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar tyrphon
29 Mar 2012, 15:01

Bravo, Rock, beau boulot!
J'avais déjà le "Taschenbuch Deutsche Dampflokomotiven, mais ton étude est plus complète et en français.
Pour être tout_à fait satisfait, il me manque encore les séries nouvelles DB et DR d'après guerre (qui figurent dans le Taschenbuch), et aussi les mystérieuses "séries" intégrées tardivement à la DR, pour lesquelles je n'ai aucune documentation, par exemple la 040T 92 6582 reproduite en TT par Berliner et qui ressemble à une ELNA, avec des caisses à eau latérales en plus. Mais, bien sûr, on sort du sujet qui est la DRG.
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Plutôt bobo que gros beauf,
plutôt pigeon que charognard.
http://tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
tyrphon
Bavard
 
Messages: 1906
Âge: 75
Enregistré le: 14 Jan 2008, 16:25
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar Rockandrail
29 Mar 2012, 16:01

tyrphon a écrit:Bravo, Rock, beau boulot!
J'avais déjà le "Taschenbuch Deutsche Dampflokomotiven, mais ton étude est plus complète et en français.
Pour être tout_à fait satisfait, il me manque encore les séries nouvelles DB et DR d'après guerre (qui figurent dans le Taschenbuch), et aussi les mystérieuses "séries" intégrées tardivement à la DR, pour lesquelles je n'ai aucune documentation, par exemple la 040T 92 6582 reproduite en TT par Berliner et qui ressemble à une ELNA, avec des caisses à eau latérales en plus. Mais, bien sûr, on sort du sujet qui est la DRG.


Merci Jean-Pierre.

Je n'ai rien à propos de ta 92 6582. En Revanche, j'ai tout ce qu'il faut à propos des machines nouvelles de la DB et de la DR. Si la demande est soutenue :mrgreen: , je leur consacrerai un sujet plus tard.
Observateur désabusé
Prince Héréditaire du Bruxelbourg et Saroulmapoul délocalisé

Président, fondateur et directeur du club Picot-87 - Picot-87, la norme de roulement des véritables non-modélistes
Avatar de l’utilisateur
Rockandrail
Vertueux Du Goulag
 
Messages: 17024
Âge: 66
Enregistré le: 13 Déc 2007, 22:55
Localisation: Courbevoie (Paris)

Re: Petite histoire de la DRG

Messagepar Morvan
30 Mar 2012, 10:15

Ben VOUI, la demande est soutenue ! :cool: :applause:
Alain
Pute courge !!! © ® ™
j'aime mes lignes du Morvan
Avatar de l’utilisateur
Morvan
Une choucroute et j'arrive!
 
Messages: 2449
Âge: 74
Enregistré le: 14 Déc 2007, 11:56
Localisation: Colombes & Clamecy

PrécédenteSuivante

Retourner vers Histoire ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités