Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Les photographies, les récits, tout ce qui concerne le chemin de fer ancien.

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Rodolphe
25 Avr 2011, 22:47

Thibaud a écrit:Rodolphe, tu étais à Montélirail ? Je situe ta photo au vendredi 15 dans l'après-midi, après l'arrivée du convoi exceptionnel, auquel je n'ai pas assisté.


Oui oui j'y exposais. Très belle exposition, superbe organisation, accueil extra :cool:
La photo est en effet prise le vendredi. Nous venions d'arriver et manifestement la loco aussi ;)

Rodolphe
Avatar de l’utilisateur
Rodolphe
Jardinier de salon
 
Messages: 22597
Âge: 46
Enregistré le: 11 Déc 2007, 12:26
Localisation: Brandivy, 56

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Cefede07
26 Avr 2011, 10:51

En 1975 dans son numéro du mois de mars, l'excellente revue RIVIERAIL donnait les informations suivantes :
"Aux Forges de Gueugnon (Saône et Loire), une locomotive à vapeur restera en service pour le chargement du four Martin jusqu'à la mise en service du nouveau four électrique, qui devrait intervenir en Avril. La machine en service est la 030-T "ISERE", construite par Pinguely (n° 240 - 1909) pour les Voies Ferrées du Dauphiné. Elle avait été racheté aux V.F.D. en 1949. Elle est dotée d'une chaudière livrée par les "Ets. Paponaud de Rive-de-Gier, et équipée d'une double commande de régulateur."
La 030 T n°51 "ISERE" (numérotation V.F.D.) porte toujours les wagonnets de ferraille au four Martin (11 mars 1975 - cl José Banaudo)
Fichiers joints
Modifié en dernier par Cefede07 le 26 Avr 2011, 12:36, modifié 1 fois.
Cefede07
 
Messages: 402
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:21
Localisation: Ardèche

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Le sainto-jurassien
26 Avr 2011, 11:07

Il n'y a donc plus d'incertitude sur son numéro d'origine !

Mais revenons aux sources, la fabrication de locomotives à vapeur (essentiellement à voie métrique), débuta en 1889 ou 1890 (je n'ai pas plus de précision).

Deux "automobiles à vapeur", de type 120T, furent construits pour la Compagnie Lyonnaise de Tramways et de Chemins de Fer, ligne de Lyon à Bron, et numérotées 1 et 2 (ces numéros sont donnés à titre indicatifs).
La chaudière verticale était de type Field, et la caisse de la voiture remorque construite par Delettrez.
Cette même compagnie reçut vers 1890 également deux machines 021T (numéros de construction 4 et 5).

L'éphémère compagnie du Tramway du Raincy à Montfermeil opta également pour le modèle 021T en 1890.
4 machines furent livrées, numéros de construction 3, 4, 7 et 8. La numérotation sur ce réseau ne semble pas avoir respecté l'ordre du constructeur, mais je n'ai pas confirmation de ce point.

Enfin, toujours vers 1890, le tramway de Saint-Cyr à Versailles (voie normale) prit livraison de 4 machines 021T.
N° de construction 9 à 12, qui sont également ceux utilisés sur le réseau.

Voilà pour la courte période des 021T ou 120T de Pinguely.
Modifié en dernier par Le sainto-jurassien le 26 Avr 2011, 11:47, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Le sainto-jurassien
 
Messages: 78
Enregistré le: 24 Mar 2011, 10:15
Localisation: Lutèce

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Cefede07
26 Avr 2011, 11:45

malletslm a écrit:Merci pour les infos... et les photos ! :cool:

Dieu sait pourquoi, je pensais que la 31 et la 103 étaient déjà à Tournon avant 1978, ou du moins que la 103 y avait précédé la 31 restaurée...

La photo de la 31 en service à Gueugnon est impressionnante :rhaaa: : on devine, à l'état du châssis et de la traverse de tamponnement arrière - qui n'a jamais si bien mérité son nom ! :shock: - que la pauvrette n'y avait pas été ménagée...

Pas ménagée : c'est sûr ! Le 1er février 1968, la chaudière subit son dernier retimbrage mais l'état général de la machine se ressent fortement d'une vingtaine d'années de service intensif, de chocs, de déraillements sur les voies irrégulières de l'usine : tôles froissées ou arrachées, traverses faussées, bandages usés à l'extrême, joints perdant la vapeur, etc. La cheminée d'origine, avariée, a été remplacée par un simple tuyau de tôle enroulée, et l'abri menaçant de se disloquer a dû être renforcé par des tirants et partiellement fermé du côté du chauffeur.
Cet état de décrépitude avancée inspira une main facétieuse qui ajoutera à la peinture :
- une lettre "M" devant la plaque "ISERE" .... !
(Extrait de la Revue RIVIERAIL N°25 - 08-09-1978 sous la plume de José Banaudo)
Cefede07
 
Messages: 402
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:21
Localisation: Ardèche

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Thibaud
26 Avr 2011, 12:37

>> Rodolphe : on a donc dû se croiser sans le savoir ! En effet c'était une bonne expo, j'en garde d'excellents souvenirs.

>> Le Sainto-Jurassien : superbe ! C'est très intéressant tous ces détails sur les premières constructions Pinguely.

>> Céfédé 07 : en effet la 31 n'a pas été ménagée aux forges. En passant à Gray, entre 1975 et 1978, il y a eu un très gros travail de fait. On voit bien sur les photos que le chassis n'est plus tordu, la deuxième cabine a été reconstruite, mais aussi une partie de l'embiellage a été refait, des bandages neufs ont été reposés, et des travaux sur la chaudière ont été faits. C'est quand même un miracle qu'elle soit arrivée jusqu'à nous !
Avatar de l’utilisateur
Thibaud
 
Messages: 136
Âge: 25
Enregistré le: 27 Aoû 2009, 10:25
Localisation: Tournon (l'Ardèche, sinon rien!)

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Le sainto-jurassien
26 Avr 2011, 14:23

Pour les toutes premières locomotives, si quelqu'un peut apporter des précisions je suis preneur ! ;)
Avatar de l’utilisateur
Le sainto-jurassien
 
Messages: 78
Enregistré le: 24 Mar 2011, 10:15
Localisation: Lutèce

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Cefede07
26 Avr 2011, 19:36

Je reviens une (dernière !) fois encore sur cette machine rescapée du "Sud-France", en empruntant l'excellent article réalisé par José Banaudo pour le N°25 d'Aôut-Septembre 1978 de la revue RIVIERAIL.
L'article se justifiait avec la remise en service par le C.F.T.M. de cette machine de 1909, l"ISERE", aussi intéressante par son allure insolite que par son histoire mouvementée.
"Au début du siècle, la Compagnie des Chemins de Fer du Sud de la France (S.F.) exploite en plus des ses lignes des Alpes, du Littoral et de la Côte d'Or, un réseau de tramways à vapeur à voie métrique rétrocédé par le département de l'Isère : - Lyon - Saint-Marcellin (116 km), avec embranchement La Côte-St-André - Le Grand-Lemps (14 km)
- Bonpertuis - Pont-de-Beauvoisin (27 km)
- La Tour du Pin - Les Avenières (17 km).
Pour l'achèvement de ces lignes, la compagnie Sud-France passe commande en 1908, d'une série de dix locomotives à vapeur de type 030 T aux Etablissements A.PINGUELY, ancienne maison GABERT frères et A.PINGUELY, 65, 67 rue Bugeaud à Lyon. En raison de la traversée de nombreuses agglomérations, notamment dans la banlieue lyonnaise où le Sud-France emprunte la voie des tramways de l'OTL jusqu'à Saint-Priest, les nouvelles machines sont dotées d'une cabine additionnelle à l'avant de la boîte à fumée, donnant au mécanicien une meilleure visibilité sur la voie, alors que le chauffeur demeure dans la cabine arrière.
La conduite dans les deux sens de marche est facilitée par le dédoublement des organes d'admission de vapeur et de freinage. Le régulateur peut se manœuvrer soit de la cabine avant par un levier et une tringlerie de renvoi, soit par la cabine arrière par deux autre leviers ; l'un de disposition classique sur le côté gauche de la boîte à feu, l'autre monté contre la paroi de l'abri et permettant la conduite le dos tourné au foyer pour une bonne observation en marche arrière. Dans la même perspective, les faces extrêmes des deux postes de conduite sont pourvues de larges baies vitrées encastrées dans un châssis proéminent ... ( à suivre) ...
La machine n° 32 à Saint-Albin de Vaulserre (ligne de Bonpertuis à Pont-de-Beauvoisin) . C'est la sœur de l'Isère ! Malgré d'intense recherche dans plus de 500 documents photos, il m' a été impossible de repérer avec certitude la n°31 en ligne. Mais quelqu'un a peut-être le cliché inédit ?
Cefede07
 
Messages: 402
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:21
Localisation: Ardèche

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Le sainto-jurassien
27 Avr 2011, 09:37

Voir mon post de la page précédente :?

Mais avançons un peu dans l'histoire des Pinguely...

La première série de 030T construite par Pinguely fut celle destinée au chemin de fer reliant Dompierre à Lapalisse.
N° de construction 13 à 16 (type 13, 17 tonnes à vide)
n°1 Dompierre 1891, n°2 Lapalisse 1892, n°3 Jaligny 1892 et n°4 Trézelles 1892.
Ces machines sortent de l'ordinaire Pinguely, avec leur abri léger, et leur chaudière provenant de chez Bonnet, Spazin & Cie à Lyon.

type13.jpg


La seule autre machine similaire fut la 030T livrée au chemin de fer Saint-Victor - Thizy (type 17 de 12,5 tonnes).
n°3 Le Rhins de 1892.
La découpe de la chaudière est similaire à celle du type 13, mais les caisses à eau sont beaucoup plus petites.

type17.jpg


Vinrent ensuite les séries qui servirent de base à beaucoup d'autres modèles.
Tout d'abord les 6 machines livrées à la SA du CF de Voiron à Saint-Béron (Isère).
N° de construction 18 à 24 (type 18, 23 tonnes à vide). Commande de cinq, puis deux exemplaires supplémentaires.
n°1 Grande Chartreuse 1894, n°2 La Pérelle 1894, n°3 Le Grand Som 1894, n°4 Le Frou 1894, n°5 Fourvoirie, n°6 Chailles 1895 et n°7 Crossey 1895.
Sauf erreur, ce fut la première série équipée de chaudières provenant de Paponaud à Rives-de-Giers, qui sera leur fournisseur attitré par la suite. L'abri d'origine sera remplacé par la suite par une cabine légère.

type18.jpg


Puis la petite série pour le Tramway du Pont-de-Beauvoisin (Isère/Savoie).
Trois machines furent livrées en 1896, et une quatrième en 1898.
N° de construction 25 à 27 et 58 (type 25, 24 tonnes à vide).
Numérotées 1 à 4 sur le réseau.

La locomotive VSB n°1, ainsi que les TPB n°1, 2 et 4 furent rachetées par la Sté Métallurgique de St-Béron en 1939, et circulèrent jusqu'à l'arrivée d'un locotracteur Diesel CFD. Elles rouillaient encore à St-Béron en 1952.
Avatar de l’utilisateur
Le sainto-jurassien
 
Messages: 78
Enregistré le: 24 Mar 2011, 10:15
Localisation: Lutèce

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Yves
27 Avr 2011, 10:49

Bonjour Sainto-Jurassien.
Sur la photo de la 030T du CF Saint Victor-Thizy, je trouve le tamponnement étrange. Pourrais-tu expliquer ?
Merci.
:P :P :P
Yves
 
Messages: 40
Enregistré le: 17 Fév 2009, 20:55

Re: Pinguely : tout (ou presque) sur ces petites bécanes !

Messagepar Le sainto-jurassien
27 Avr 2011, 15:57

Si mes souvenirs sont bons, il s'agissait d'une particularité de cette courte ligne.
Avatar de l’utilisateur
Le sainto-jurassien
 
Messages: 78
Enregistré le: 24 Mar 2011, 10:15
Localisation: Lutèce

PrécédenteSuivante

Retourner vers Histoire ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités