Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Les photographies, les récits, tout ce qui concerne le chemin de fer ancien.

Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar tyrphon
03 Aoû 2012, 22:11

Après mon épopée autrichienne de 1976, j'ai décidé d'abandonner provisoirement ce pays et de vous relater la balade ferroviaire à l'étranger qui a suivi en février 1977.
Si vous avez suivi attentivement l'histoire précédente, vous savez que j'avais fait la connaissance de deux ferros français au fin fond de l'Autriche. Et bien, c'est l'un d'entre eux, Marc, qui m'a entraîné dans l'aventure suivante.
A l'époque, il avait un travail à temps très partiel à la gare d'Austerlitz les vendredi soirs, et notre équipée devait tenir entre la fin de son service vendredi 18-02-1977 à 20h et le début de son service le vendredi suivant à 17h. Une toute petite semaine pour un gros programme. Il s'agissait ni plus ni moins de parcourir trois des lignes à voie métriques portugaises au nord du Douro, ainsi que la ligne espagnole Ponferrada-Villablino au retour!

Me voila donc le 18-02-1977 à 20h à Paris Austerlitz avec mon sac à dos et mon billet Interrail. Je cueille Marc à la sortie de son guichet de vente de billets et nous montons dans le train de 20h31 pour Irun.Arrivée à Irun le 19 à 6h05, et premier contact avec les trains espagnols.




Puis nous filons (?) vers l'Ouest en TER (rame automotrice rapide) en direction de Vigo, en Galice.
Traversée monotone des plaines du Léon:



Croisement d'engins exotiques pour nous:



Après un changement de rame TER, nous arrivons aux environs de 21h20 à Guillarey, petite gare perdue peu avant Vigo. Nous descendons dans la nuit noire.
Pourquoi Guillarey? Parce que c'est la jonction avec une ligne nord-sud pénétrant au Portugal en direction de Porto.
Malheureusement, du fait de nos 20 mn de retard, le train pour le Portugal est déjà parti. Il faut dire que 3 mn de correspondance, c'était risqué! Or, nous avons prévu de dormir à Valença, première ville portugaise, et il n'y a rien à Guillarey.
Nous prenons donc un taxi jusqu'à l'entrée du pont -frontière, que nous traversons à pied, en pleine nuit et sous la pluie. Après 2km de marche, nous entrons dans l'hôtel en face de la gare. Pas de problème pour avoir une chambre ni pour dîner, car il y a une heure de décalage entre le Portugal et l'Espagne.
Par contre, nos lits sont glacés et gorgés d'humidité :rhaaa: . Nous devons être les premiers clients depuis le début de l'hiver!!! Je finis par m'aménager une "baignoire" chaude au milie du lit, mais pas question de bouger un doigt de pied sans rencontrer l'humidité glacée :rhaaa: :rhaaa: :rhaaa: ! Bref, un grand souvenir :siffle: .
Le lendemain dimanche 20 février, départ à 9h en direction de Porto.
Nous croisons du matériel hors d'âge:



Nous longeons l'océan démonté:









Pas de chance, vers 11h, tout le monde doit descendre à Barcelos. Ligne coupée par les inondations! :evil:
Tout le monde s'entasse dans des autocars qui nous conduisent en gare de Nine, où nous pourrons reprendre un train pour Porto.

A suivre... si vous le voulez bien!
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Plutôt bobo que gros beauf,
plutôt pigeon que charognard.
http://tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
tyrphon
Bavard
 
Messages: 1905
Âge: 75
Enregistré le: 14 Jan 2008, 16:25
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar Rockandrail
03 Aoû 2012, 22:28

Y en a au moins un qui veut! :cool:
Observateur désabusé
Prince Héréditaire du Bruxelbourg et Saroulmapoul délocalisé


Le mythe révolutionnaire jette un pont entre l'intransigeance morale et le terrorisme
Raymond Aron
Avatar de l’utilisateur
Rockandrail
Vertueux Du Goulag
 
Messages: 16997
Âge: 66
Enregistré le: 13 Déc 2007, 22:55
Localisation: Courbevoie (Paris)

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar 242TE66
03 Aoû 2012, 22:34

Oui, nous le voulons bien! :D

Merci Tyrphon d'ouvrir ce nouveau fil. Comme en Autriche, nos itinéraires vont probablement se recouper. Ma première visite remonte à 1973. Ensuite il y a eu la révolution des œillets et une période d'instabilité qui ne facilitait pas les voyages, mais j'y suis retourné vers la fin des années 70 et aussi encore une fois un peu plus tard (faut que je retrouve mes notes et mes photos :mrgreen: ).

Le Ponferrada - Villablino: un souvenir inoubliable :coeur1: , mais je n'ai eu que le temps de faire un trajet en train et le retour en suivant la ligne par la route (nous avions pris une voiture de location au Portugal et nous nous partagions les trajets rail et route lorsque nous n'avions pas le temps de faire l'AR en train puis de faire des photos en ligne le même jour ou le lendemain).

Euh, en février la météo n'a pas l'air très encourageante. Et le chauffage central n'était guère plus répandu que chez les Grands-Bretons à la même époque. Et je sais de quoi je cause! :rhaaa:

Alors c'est avec grand plaisir que j'attends la suite de cette aventure. :cool:

242TE66
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 282
Enregistré le: 01 Mai 2012, 15:47
Localisation: Auvergne & IdF

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar tyrphon
04 Aoû 2012, 20:29

Eh oui, la météo n'était pas encourageante, la nuit tombait tôt et nous étions très limités par le temps et sans voiture! En plus, mon ami avait tendance à vouloir en faire le maximum dans le minimum de temps (il s'est assagi, après 35 ans ;) ). Le passage de frontière de nuit et sous la pluie battante reste un grand souvenir... et il y en a d'autres!
Tu as eu de la chance de pouvoir y aller en 1973. Pour nous, c'était trop tard pour la vapeur en voie large.

Nous voici maintenant à Nine, attendant le départ de notre "train de secours". Le temps s'améliore.


J'aime bien la rotonde insérée dans la jonction. :cool:



Cohabitation de matériel antique et de matériel moderne:




C'est reparti.



A Lousado, premier coup d'oeil sur du matériel à voie métrique. Il s'agit de la ligne Porto-Lousado-Guimaraes-Fafe, qui "monte" d'abord vers le nord en restant à l'ouest de la ligne à voie large, puis la coupe et se dirige vers l'est. Si je me souviens bien, aux environs de Lousado, elle a même un tronc commun avec la ligne principale entre deux gares, mais je n'ai pas retrouvé le nom de l'autre gare.
(Je parle au présent, mais cette voie métrique est maintenant disparue, comme toutes celles que nous allons visiter.)





Passage à Porto Campanha...



...et terminus à Porto -Sao-Bento.



Sao Bento est connu pour ses azulejos à thème historique, mais ce jour-là, nous leur jetons à peine un coup d’œil, et j'en suis réduit à copier une image sur le net:

Image

Nous sommes arrivés à 13h au lieu de 11h30, nous devons quitter Porto à 14h20. Autant dire que nous n'avons pas de temps à perdre en futilités touristiques! ;) Les trains et les trams d'abord!

A suivre, si vous le voulez bien...
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Plutôt bobo que gros beauf,
plutôt pigeon que charognard.
http://tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
tyrphon
Bavard
 
Messages: 1905
Âge: 75
Enregistré le: 14 Jan 2008, 16:25
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar 242TE66
04 Aoû 2012, 21:43

Pour le Portugal :D , j'ai été mieux inspiré que pour d'autres destinations, où je suis souvent arrivé trop tard, comme c'était le cas en Autriche pour la vapeur à voie normale. Mais il fallait faire avec les congés et avec les moyens limités dont nous disposions. :mur:

1973, c'était avant la révolution des œillets, avant la livraison des premières locs diesel à voie métrique (mais il y avait déjà bien sûr des autorails), avant la fermeture de la plus grande partie du réseau de trams et de trolleybus (dont certains à étage :coeur1: ) de Porto, et juste à temps pour les dernières locs vapeur à voie large. :cool:

De mémoire, la section à voie mixte au nord de Porto, c'était Trofa - Lousado - Famalicão. Je crois que la ligne vers Guimarães et Fafe quittait la voie mixte vers l'est à Lousado tandis que de Famalicão la voie métrique se détachait vers l'ouest et rejoignait Povoa de Varzim, terminus d'une autre ligne venant de Porto Trindade. Mais il faudrait que je vérifie. La documentation de cette époque existe, mais n'est pas immédiatement accessible. :? La section Senhora da Hora - Trofa, reliant la ligne Porto - Povoa à celle de Fafe, n'a été ouverte, je crois, qu'en 1932.

Ces photos me font bien plaisir et me rappellent beaucoup de bons souvenirs. Encore merci de les partager avec nous. :yin

@+
242TE66
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 282
Enregistré le: 01 Mai 2012, 15:47
Localisation: Auvergne & IdF

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar tyrphon
04 Aoû 2012, 22:49

Merci pour tes indications. Cela dit, une carte serait la bienvenue. Je n'ai pas réussi à en trouver une sur Internet, et ma doc papier est inaccessible actuellement. Je regrette de ne pas avoir eu le temps d'explorer ces lignes à voie métrique partant de Porto. Je n'ai pas eu le loisir d'y retourner, étant chargé de famille à l'époque. Ce n'était déjà pas mal d'avoir une épouse compréhensive m'autorisant deux ou trois virées par an..
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Plutôt bobo que gros beauf,
plutôt pigeon que charognard.
http://tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
tyrphon
Bavard
 
Messages: 1905
Âge: 75
Enregistré le: 14 Jan 2008, 16:25
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar tyrphon
05 Aoû 2012, 20:15

Une heure et demi, ce n'est pas long, surtout s'il faut acheter un sandwich. Nous fonçons a la gare de Trindade, point de départ des voies métriques de la banlieue de Porto.
En gare, juste une rame Alsthom récente. Nous ne sommes pas en heures de pointe..



Heureusement, il y a un bel échantillonnage de voitures anciennes à se mettre sous l'objectif.








Juste le temps de voir partir la rame Alsthom, et il est temps de repartir.



Quant aux trams, nous devons nous contenter d'un coup d’œil en passant.



A suivre...
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Plutôt bobo que gros beauf,
plutôt pigeon que charognard.
http://tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
tyrphon
Bavard
 
Messages: 1905
Âge: 75
Enregistré le: 14 Jan 2008, 16:25
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar POMidi
05 Aoû 2012, 20:22

Merci Jean-Pierre pour ce nouveau compte-rendu de voyage dans ce qui fut l'un des paradis de la voie métrique. :cool:

Le début de ton reportage nous montre qu'il ne fait ps toujours forcément beau au Portugal !

Les voitures métriques que tu montre avaient un air vraiment ante-diluvien, mais fort sympathique.

Amicalement.

Pierre
Grand commandeur de la banane jaune
Avatar de l’utilisateur
POMidi
Vaporiste De Gare
 
Messages: 5643
Âge: 63
Enregistré le: 14 Déc 2007, 10:52
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar tyrphon
09 Aoû 2012, 22:44

Avant de reprendre le train, juste le temps de photographier la magnifique église couverte d'azulejos près de la gare de Sao Bento.



Départ théorique pour la vallée du Douro à 14h20.. . en fait avec 35 mn de retard.
A la sortie du tunnel, nous longeons le Douro. Vers l'arrière, belle vue sur le pont Dom Luis, à deux niveaux (Cette vue est maintenant impossible depuis la construction du nouveau pont routier).



Vers l'avant, vue sur le viaduc Maria Pia qui porte la ligne nord-sud (maintenant désaffecté et remplacé par un pont à double voie un peu plus en amont).



Nous reprenons cette ligne vers le Nord, via la gare de Canpanha. Nous la quitterons en obliquant vers l'est à Ermesinde.
Seule vue du voyage sur les machines à voie large qui, il y a peu, parcouraient encore la ligne du Douro (Caramba, encore raté!).



Pöur ceux qui ne connaissent pas les lieux, la ligne du Douro remonte le cours du fleuve vers l'est. En 1977, elle le remonte encore jusqu'à la frontière espagnole, à Barca de Alva, puis le quitte pour rejoindre Salamanque. Sur son parcours, quatre lignes à voie métrique s'en échappent vers le nord.
Nous rencontrons la première à Livraçao (ligne duTamega, vers Amarante et Arco de Bailhe). Une loco à vapeur est en vue. Qui nous avait dit qu'il n'y avait plus de vapeur sur cette ligne? Pas de possibilité de photo, malheureusement.
Puis nous nous retrouvons la rive nord du Douro, dont nous nous étions un peu éloignés depuis Porto.


Il s'agit probablement là d'un nouveau tracé, suite à la construction d'un barrage.



A Regua, nous rencontrons la deuxième ligne métrique, celle du Corgo, desservant Villa Real et Chaves.
un arrêt suffisamment long me permet de mettre en boîte ma première 120-030T :coeur1: .



La nuit tombe sur le Douro...



Tua. Troisième rencontre avec la voie métrique. Cette fois, c'est la ligne du Tua, qui conduit à Mirandella et Bragança. Il fait nuit, je ne peux photographier que le BV.



Nous passons ensuite sur la rive sud par un long viaduc en biais.
Enfin, nous descendons du train à Pocinho, à 20h25 environ, dans la nuit noire.
Notre objectif est d'emprunter la ligne du Sabor, Pocinho-Duas Iglesias, la plus à l'est des quatre et la plus rurale.
Elle est normalement parcourue par des autorails, mais il y a un MV à traction vapeur qui part de Pocinho très tôt demain matin.
Malheureusement, nous savons qu'il n'y a pas d'hôtel à Pocinho. Nous devons donc prendre immédiatement un autorail pour Moncorvo, première gare de la ligne. Nous montons dans un pittoresque petit engin, fruit des amours contre nature d'un de Dion et d'un Billard :diable: (nous le verrons mieux demain).
Pour pouvoir deviner un peu le trajet dans la nuit, nous prenons les places avant, derrière le conducteur, miraculeusement inoccupées(nous nous apercevrons plus tard que c'est la première classe! :oops: Au Portugal, on ne mélange pas les torchons et les serviettes). Malgré l'obscurité, le trajet est pittoresque. D'abord un grand pont mixte rail-route sur le Douro, puis l'escalade jusque sur le haut plateau, au bord duquel se trouve Moncorvo, où nous descendons vers 21h, après un trajet d'une trentaine de minutes.
Un peu inquiets, car nous ne voyons aucun hôtel aux alentours, nous montons dans un des trois taxis qui attendent à l'arrivée du petit autorail (eh oui, c'est un autre pays et une autre époque) et lui demandons de nous conduire à un hôtel.
Il roule à peine cent mètres et nous fait signe que nous sommes arrivés! :D Il nous fait également signe que nous ne lui devons rien. :cool:
Bien sûr, il y a de la place à l'hôtel, et un bon repas. Nous réglons nos réveils, car demain, le MV passe à 7h. :dodo:

NB - Désolé pour ce long texte sans photos, mais les appareils de l'époque ne permettaient pas la photo nocturne. Et février n'est pas le mois idéal pour un voyages d'une telle amplitude horaire.
Jean-Pierre "Tyrphon" Dumont
Plutôt bobo que gros beauf,
plutôt pigeon que charognard.
http://tyrphon-trains.fr/.
Avatar de l’utilisateur
tyrphon
Bavard
 
Messages: 1905
Âge: 75
Enregistré le: 14 Jan 2008, 16:25
Localisation: Rueil-Malmaison

Re: Escapade au Portugal (via l'Espagne) en 1977

Messagepar 242TE66
09 Aoû 2012, 23:58

Même sans photo, ce reportage est passionnant... et rappelle quelques souvenirs à ceux qui ont eu la chance d'aller au Portugal avant la fin de la traction vapeur et la fermeture des lignes secondaires. Le temps nous avait manqué en 1973 pour tout voir et si nous avions pris des trains à vapeur à voie large entre Pinhão, Ferradosa et Pocinho (locs 230 n° 282 et 292), nous n'avions pu faire que quelques photos du site et du matériel sans emprunter la ligne du Sabor. Quelques années plus tard, peut-être en 1977 (il faut que je retrouve mes notes) et disposant à nouveau d'une voiture de location, nous avions logé à Moncorvo et nous étions sans doute levés de bonne heure pour aller prendre le MV à Pocinho. La montée de Pocinho à Moncorvo au petit matin debout sur la plateforme de la voiture de tête, c'est un souvenir inoubliable. :coeur1:

En cherchant sur le net, j'ai trouvé un article intéressant sur l'histoire de la ligne du Douro, dont je vous donne le lien mais que je lirai en détail demain car il se fait tard.

http://www.ocomboio.net/PDF/montpellier ... ira_fr.pdf

242TE66 :dodo:
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 282
Enregistré le: 01 Mai 2012, 15:47
Localisation: Auvergne & IdF

Suivante

Retourner vers Histoire ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité