Engins SE en II métrique

Construction intégrale, montage de kits, tant pour le matériel roulant que pour le reste.

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
09 Sep 2018, 10:06

Sèches, peintes et posées (juste "fixées" à la colle blanche, pas encore collées) :


C'est quand même nettement mieux !
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1354
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
09 Sep 2018, 10:11

Rencontre du 2ème type :

- Ben mon gars, quèque tu fais là sur mes terres corréziennes ?
- J'ai débarqué à Ussel et on m'a dit "vas y, c'est tout droit" !
- T'es sûr que c'était le bon Ussel ?
:mdr2:
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1354
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar sncb_nmbs
09 Sep 2018, 12:25

jeanluc4343 a écrit:Sèches, peintes et posées (juste "fixées" à la colle blanche, pas encore collées) :
P1020730.JPG

P1020731.JPG

C'est quand même nettement mieux !


:applause: :applause: :applause: :cool: :coeur1:
"Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir"
Avatar de l’utilisateur
sncb_nmbs
Bavard
 
Messages: 5456
Enregistré le: 25 Déc 2013, 10:29
Localisation: Carolo expatrié en hexagonage

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
09 Sep 2018, 16:21

Une petite dernière, pour le 1 700ème visiteur .... :ange2:

"bon travail les gars, j'vous garde !"
et encore une ... pour la route :coeur1:
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1354
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar ferro33
09 Sep 2018, 17:30

Joli travail, il ne reste plus qu'a patiner les roues :applause: :applause: :applause:
Avatar de l’utilisateur
ferro33
 
Messages: 246
Enregistré le: 19 Mar 2010, 20:51

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar arthur
09 Sep 2018, 18:59

:cool: :cool: :cool: :cool: :cool: :cool: :cool: :cool: :cool:
magnifique
Arthur
arthur
Bavard
 
Messages: 1397
Âge: 68
Enregistré le: 15 Déc 2007, 10:10

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar Marcel
13 Sep 2018, 17:59

Merci Jean-luc d'avoir partagé ton expérience avec tout le monde !

Je suis très fier que mon modèle t'ait inspiré à ce point.
Le tableau de bord détaillé... 8^D

Même les outils sont sublimés par ton montage !

Et le chargement du lorry est vraiment réaliste ! Végétation fraîchement coupé, une scène printanière...
MJM
Le temps dégage le charme de choses qui n'en n'ont pas. C'est pourquoi le temps est poète. (V.Jankélévitch)
Avatar de l’utilisateur
Marcel
 
Messages: 9
Enregistré le: 29 Aoû 2018, 21:53
Localisation: Quimper - Bretagne

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
14 Sep 2018, 13:35

Merci, merci, n'en jetez plus, la cour est pleine .... :ange2:

Passons donc au modèle suivant.

Pour le modèle de Mallet 2+2 des SE dont je vais entreprendre la construction sur la base du kit Gécomodel, j’ai consulté quatre documents :
- la revue de la FACS, CFRU n° 292-293 de nov 2002 ;
- le livre de P ; Laederich « les tacots du Bourbonnais », ed de l’Ormet (juin 1993) ainsi que le « copié-collé » qu’en a réalisé Connaissance du rail n°304-305 de déc 2006 ;
- Wikipédia, notamment article « réseau du Centre » ;
- Les « petits trains de jadis » tome 6, de H. Domengie, ed du Cabri (avril 1985), pages 79 et suiv.

La Société générale des chemins de fer économiques commanda à la SACM trois locomotives de type Mallet 2+2 pour améliorer le trafic marchandises de son réseau du Centre (Allier et Cher). Cette commande aurait été passée dans les années 1891-1892. En fait, les divers documents consultés ne sont pas d’accord sur les dates de commande ou de livraison de ces 3 locomotives. Pour certains, c’était en 1891, pour d’autres en 1892, pour d’autres enfin, ce serait 1893.

Ce n’est pas anodin, car Wikipédia fournit les numéros constructeur des ces Locos : ce serait SACM Belfort, N° 4440 à 4442. Dans MTVS n°1 (janv 1977), JC Riffaud confirme le n° constructeur de la 4503 (SACM Belfort 4442) mutée en 1923 sur le Valmondois-Marines. Cette info rend donc impossible les dates de livraison proposée par le même Wikipédia (1891) et par JC Riffaud (1892) et semble confirmer la date de livraison proposée par H. Domengie (1893).
Pourquoi cela. Et bien, tout simplement parce que, selon JC Riffaud (MTVS n°49 « les locomotives des CFD », 1989-1), la dernière Mallet 2+2 de ce type livrée au CFD (la 64), livrée le 23 sept 1891, portait le n° constructeur SACM Belfort 4275 !
Du reste, trois pages plus loin, JC Riffaud traite d’un autre type de Mallet livrées par la SACM Belfort, dont la première (la 301 CFD) portant le n° constructeur SACM Belfort 4285 fut livrée en juin 1892.

Avec des numéros constructeur s’échelonnant de 4440 à 4442, les trois Mallet SE ne pouvaient donc être livrées qu’en 1893. D’autant plus que les livraisons de 1895 de la SACM Belfort portaient déjà des numéros supérieurs à 4600.

La 4 501 (SACM 4440 de 1893) assura son trafic sur l’Allier jusqu’en 1923. Sa chaudière fut alors remplacée par une chaudière neuve. Malheureusement trois jours après, la locomotive (ou la chaudière neuve ?) alors chargée sur un wagon fut victime d’un grave accident en gare de La Guerche. Laissée à l’abandon, la chaudière ne sera réparée qu’en 1934. Les essieux de la locomotive ayant été reprofilés à la même époque, c’est une loco en bon état qui aurait été mutée sur le réseau de la Somme. Je dis « aurait été » car aucun des ouvrages en ma possession traitant du réseau de la Somme ne mentionne l’arrivée de cette Mallet.
Mallet SE.jpg

S'agit-il de la 4 501 ?
Mallet SE Allier.jpg

Et celle-ci qui semble porter une plaque SE Somme, est-elle la 4 501, avec ses soupapes à balanciers devant le dôme ?

La 4 502 « Tortezais » est la plus connue des trois. Sa photo figure dans tous les ouvrages consultés. Réquisitionnée, elle a fait un séjour sur le Meusien de 1915 à 19.. (peut être 23 ?), avant d’être mutée sur le réseau SE Somme. Pour elle non plus, l’arrivée en Picardie n’est pas confirmée ….

Au moins est-on sûr qu'il s'agit bien de la 4 502 puisque ce numéro est "lisible" sur la traverse de tamponnement arrière !
Tortezais 4441.jpg

gros plan sur la plaque constructeur. Les deux premiers chiffres sont incontestablement des 4 et il me semble bien lire 4441 !

Enfin, la 4 503 « St Jeanvrain » a suivi le même parcours que la 4 502, c'est-à-dire Allier jusqu’en 1915, Meusien jusqu’en 1923, puis Valmondois-Marines à partir de 1923 où elle n’assura qu’un service marchandises ainsi que la « réserve » des 031 T du réseau qui purent ainsi partir en réparation à tour de rôle.
Mallet SE 4503.jpg

La "St Jeanvrain" n°4 503, notez la soute agrandie et les caisses à eau allongées au maximum possible. Il semble également que la paroi arrière de l'abri soit du type CFD (semi ouverte).

Récapitulons :
- le nom de baptême de la 4 501 reste inconnu. De plus, il est possible que cette loco ait eue d’origine un abri avec paroi arrière semi ouverte (comme les CFD) et avec soute arrière inclinée. Il est également possible que ses soupapes à balanciers aient été placées devant le dôme vapeur et non derrière ….
- La 4 503 « St Jeanvrain » a été sévèrement modifiée, et très probablement par les ateliers de Cosne d’Allier, bien avant 1915. Ces modifications ne pouvaient ni être consécutives à la grande guerre (chute importante du trafic marchandises sur l’Allier conduisant d’ailleurs la SE à vouloir ses séparer de ses 3 Mallet)), ni être entreprises par le Valmondois-Marines dont le trafic ne justifiait même pas l’emploi d’une telle locomotive ;
- Reste la 4 502 « Tortezais » dont on est au moins certain qu’elle est restée quelques temps dans son état d’origine. C’est donc elle qui sera reproduite avec le kit Gecomodel, sans modifications. En effet, Gecomodel fournissait une face arrière SE conforme à la place de la face arrière CFD semi ouverte. Il faudra néanmoins réaliser ses plaques spécifiques (constructeur, SE et autre petite plaque), le numéro 4 502 étant peint au-dessous de la plaque SE en chiffres blancs (ou jaune) ombrés de rouge. Il faudra également lui peindre ses traditionnels filets rouges.
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1354
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
15 Sep 2018, 13:13

Une petite journée suffit pour monter le châssis arrière :

Le châssis avant :

Les deux blocs moteurs :

et assembler provisoirement le tout "pour voir" :


Et on range le reste du kit "châssis" car ce qui vient d'être fait doit être utilisé pour monter correctement la caisse.
Strictement aucune difficulté jusque là !
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1354
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
16 Sep 2018, 12:44

275 visites sur ces deux derniers posts. Et pas un seul qui prenne 5 secondes pour dire que "ca l'intéresse".
Dans ces conditions, ce 3ème post sera le dernier détaillant le montage. Les suivants seront de simples photos sans aucun commentaire sur les difficultés rencontrées (et il y en aura) ni sur les précautions à prendre (il y en aura aussi). Je me limiterai au résultat des travaux du jour, un point c'est tout.

Le "gros-oeuvre" de montage de la caisse ne présente aucune difficulté insurmontable :


J'ai quand même mis un peu de temps à plier correctement et poser en place les deux visières de face avant (alors même que je ne sois pas sûr que la 4 502 en fut équipée, mais puisque les fentes de placement de ces visières sont réalisées ...)
La face arrière n'est pas collée mais simplement posée en place et les deux règles ne sont là que pour faire reposer la cabine bien à plat sur la table de travail. Les vitrages sont toujours en place, mais pas collés.
Bien entendu, le plus difficile sera d'obtenir l'arrondi parfait des bouts de caisses à eau. Il suffit de suivre la notice à la lettre et de se munir de pinces à fort serrage. Deux seront nécessaires pour chaque arrondi.

Après séchage on pourra installer les pièces grises supportant la chaudière, puis la chaudière elle même. Je recommande de "pointer" les collages mais de ne pas les compléter tant qu'on a pas vérifié ce qui suit :

Puis la face arrière sera provisoirement remise en place :

C'est le moment de poser cet ensemble sur le châssis arrière pour voir si les trous des taquets de liaison correspondent avec les trous de passage des vis de fixation de la caisse sur le châssis.
La notice ne s'en préossupe que quelques paragraphes plus loin. Je pense au contraire que c'est maintenant, alors que ni la caisse, ni le châssis ne sont équipés qu'il faut impérativement vérifier ce point. Après, ce sera beaucoup plus difficile et délicat. Maintenant, il est encore temps de rectifier un mauvais collage ou, si c'est trop tard, d'envisger une autre solution.
Quoi qu'il en soit, il faut impérativement :
- que la cabine se fixe au plancher sans aucun jour;
- que le bord extérieur des côtés de cabine soit en léger retrait sur le plancher, au moins comme ceci :


Ce test de fixation m'a pris plus de deux heures !!! à cause des vis qui auraient gagné à être des vis "à bois" (donc avec pointe) plutôt que "à métaux" (donc à bouts plats) et qui "cherchaient" leurs trous dans les taquets.
Par ailleurs, si vos 4 taquets de fixation en cabine ne sont pas posés parfaitement horizontalement et au ras des bords de cabine, le moindre effort de serrage les décollera systématiquement. J'ai du recoller les 4 au moins une fois, et certains deux fois ....
Par ailleurs, vous aurez observé que sur la photo, l'entourage des baies est coupé alors qu'il devrait être encore entier. A cause d'un collage mal réalisé (à 2 dixièmes près) cette pièce tordait le bas des parois (l'une rentrait et l'autre sortait). Après de longues minutes d'incompréhension, j'ai fini par trouver la cause de ce problême et .... le traiter à ma façon !
Lorsque tout est en ordre de ce côté là, on démonte pour terminer le collage de la chaudière et poursuivre le montage en cabine. Notez que maintenant les entourages de baies sont entier. C'est tout simplement parce que j'ai suivi la notice pas à pas (cette photo précède donc la photo précédente). Mais je recommande de procéder comme il est dit içi.

Et puis, on refixe la caisse sur la châssis pour équiper le foyer,
Demain ...
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1354
Âge: 68
Enregistré le: 19 Mar 2011, 14:07

PrécédenteSuivante

Retourner vers Construction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités