C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Re: Et dire que!!! On a travaillé pour rien

Messagepar BB71000
10 Mar 2016, 01:57

Bonjour,

Tout ce travail n'a pas été fait pour rien!
Ces jolies photos démontrent le plaisir des bénévoles! Travail pas totalement inutile car si ces bénévoles n'avaient pas agit, ce serait peut-être l'intégralité de la ligne qui serait goudronnée . C'est un mal pour un bien...

Idem pour l'autre section ex-CFD de Lamastre à Tournon. C'est triste, mais il vaut peut-être mieux perdre trois ou quatre kilomètres pour en sauver une trentaine...

Petite parenthèse: Pour le Brissonneau, ne serait-il pas plus efficace de créer une association, trouver des finances, le racheter, et lui trouver un abri pour le restaurer? Car sans prendre parti ni pour les uns, ni pour les autres, je constate que tout le monde s'énerve dans le vide et brasse du vent pour rien! La rouille n'attend pas...

Très amicalement
BB71000
BB71000
 
Messages: 59
Enregistré le: 07 Mai 2014, 00:47

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar dedion204
10 Mar 2016, 10:55

Salut à tous

Tout à fait d'accord, sur tout, bonne analyse.

Quant au Brissonneau il y a longtemps que j'y pense, que nous y pensons a plusieurs, mais voilà par quoi commencer.

Il faudrait trouver un sponsor plein de sous, mais j'en connais poins qui s’intéresse au train. Pourtant s'ils voulaient bien

A plus RORO

(je vais chercher dans les fortunes de France sur internet qui nous pouvons contacter pour une telle opération, et qui accepterait de nous aider. je vous propose d'en faire autant et nous ferons une synthèse de tous ça )
Fichiers joints
IMG_4563.JPG
Tournon 2016
Crains qu'un jour un train ne t'émeuve plus (Apollinaire)
Avatar de l’utilisateur
dedion204
 
Messages: 474
Âge: 70
Enregistré le: 27 Fév 2013, 11:54
Localisation: Regny 42

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar hammondandco
10 Mar 2016, 12:48

wouarfff, ah j'adore !
un fil dont le sujet est... le libellé du titre dudit fil !
trop fort... bravo !

[bon, sérieux : contacter les grandes fortunes, Mme Bettencourt, Mr B. Arnault, Mr Berger... pour leur montrer... un sinistre tas de rouille tagué, je suis pas sûr, hélas, que ça va les émouvoir jusqu'au chéquier... ; en notre époque d'émergence du "participatif" je verrais plutôt dans cette direction-là]
hammondandco
 
Messages: 78
Enregistré le: 16 Juin 2013, 16:28
Localisation: haute normandie

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar dedion204
10 Mar 2016, 12:56

RE

Ho y a pas qu'eux, bien plus près de chez nous il y a. Cherchons bien, on devrait trouver.

A plus RORO
Crains qu'un jour un train ne t'émeuve plus (Apollinaire)
Avatar de l’utilisateur
dedion204
 
Messages: 474
Âge: 70
Enregistré le: 27 Fév 2013, 11:54
Localisation: Regny 42

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar dedion204
10 Mar 2016, 14:37

RE


Tien je viens de trouver ça, si on essayait, je vais les contacter

A plus RORO

http://www.lesechos.fr/10/07/1991/LesEc ... rbes--.htm
Crains qu'un jour un train ne t'émeuve plus (Apollinaire)
Avatar de l’utilisateur
dedion204
 
Messages: 474
Âge: 70
Enregistré le: 27 Fév 2013, 11:54
Localisation: Regny 42

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar dedion204
10 Mar 2016, 15:21

Re

Je suis en train de chercher, si le Schlumberger me parle, il en est pas de même pour Seydou, pourtant j'ai déjà entendu ce nom, il faut que je creuse.

Je vous suggère d'en faire autant

A plus RORO.

(On s'amuse en fait, et on rêve, on se dit si tous ces gens aimaient les trains!!!)
Crains qu'un jour un train ne t'émeuve plus (Apollinaire)
Avatar de l’utilisateur
dedion204
 
Messages: 474
Âge: 70
Enregistré le: 27 Fév 2013, 11:54
Localisation: Regny 42

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar dedion204
10 Mar 2016, 16:59

RE

A ça y est je me souviens,

Je crois que normalement on pourait demander à cette famille.

Bon cette fois j’arrête de râler, en espérant que vous comprendrez. Ces faits sont des faits publics, et il n'y a aucune raison pour que vous ne les connaissiez pas

A plus RORO

Un héritier Schlumberger attaque la BNP

Héritier de la famille Schlumberger, Kléber Rossillon a perdu plusieurs millions d'euros dans l'affaire Madoff. Conseillé par Me Metzner, il a porté plainte contre sa banque, la BNP, pour faux et usage de faux. Choqué par le procédé, celle-ci lui a, en quelque sorte, rendu la pareille en déposant à son tour plainte, pour dénonciation calomnieuse.
Kléber Rossillon a porté plainte contre sa banque. Paru dans leJDD

Kléber Rossillon a porté plainte contre sa banque. (Reuters)

Plainte contre plainte. Kléber Rossillon, un des héritiers de la famille Schlumberger, a perdu plusieurs millions d'euros dans l'affaire Madoff. Pas de chance, son dernier transfert de fonds, de 1,9 millions d'euros, a été passé le 18 novembre dernier, soit moins d'un mois avant que le banquier de New York avoue sa gigantesque escroquerie. Avec son avocat, Me Olivier Metzner, Kléber Rossillon essaie de se retourner contre sa banque, la BNP, et a déposé plainte pour faux et usage de faux. En retour, la banque a déposé plainte, le 25 mars, pour dénonciation calomnieuse, s'estimant victime d'une attaque injustifiée.

"Nous n'avons jamais conseillé à ce client, ni à aucun autre, d'investir dans du Madoff", assure le porte-parole de BNP-Paribas. Jusqu'où ira l'affaire? Au-delà du cas Rossillon, des milliers d'investisseurs français, entre 3 000 et 5 000 selon des estimations de l'AMF, auraient perdu des fonds dans la tourmente Madoff. Et si Rossillon gagne son bras de fer, des centaines se retrouveraient dans son cas.

Un passionné du patrimoine

Fils de Véronique Seydoux, une petite-fille de René Seydoux, qui dirigea le groupe Schlumberger (Chargeurs, Gaumont, Pathé), Kléber Rossillon, un polytechnicien de 54 ans, n'a rien d'un financier de haut vol. Son aïeul, Marcel Schlumberger, avait fait fortune dans le pétrole et l'industrie; lui a pour passion le Moyen Âge. Héritant de sa famille du château de Marqueyssac, dans le Périgord, il a entrepris la restauration du jardin pour en faire un des lieux les plus visités de Dordogne. L'Institut de France, en 2005, lui a confié la gestion du château de Langeais, en Touraine, l'un des plus pittoresques du Val de Loire. Depuis dix ans, Kléber Rossillon préside la Fnassem, la Fédération nationale des associations de sauvegarde des sites et des ensembles monumentaux, et bataille sur tous les terrains des vieilles pierres. "Le patrimoine est ma passion", confie-t-il sans vouloir s'exprimer sur l'affaire. Mais cet argent perdu dans Madoff "n'a rien à voir avec mes autres activités", précise-t-il.

Ses premiers placements dans des fonds Madoff remontent à novembre 2004. Via le service de la BNP chargé de la gestion des patrimoines des grandes fortunes, Rossillon achète des titres de la Sicav Luxalpha, installée au Luxembourg, pour 1 092 080 dollars. "Cette Sicav était un faux nez de Madoff, elle plaçait l'argent dans des fonds de l'Américain", explique un enquêteur. En juillet 2008, deux autres transferts sont réalisés par Kléber Rossillon, le premier de 1 758 725 dollars et le second de 905 093 euros, pour des titres de Groupement financier, un autre fonds investi en Madoff. Le 18 novembre 2008, soit vingt-six jours avant la suspension de la cotation Madoff à Wall Street, le Français achète pour 1 899 998 euros supplémentaires de titres Luxalpha. Soit un total de près de 4 millions d'euros disparus?

Au lendemain du scandale, comme des milliers d'épargnants grugés dans le monde, Rossillon cherche à comprendre. Il écrit à la banque suisse UBS, qui gère au Luxembourg les Sicav Luxalpha et Groupement financier, pour demander des explications. La réponse de l'UBS l'inquiète davantage: "Vous n'êtes pas enregistré nominativement dans les registres des actionnaires des sociétés Luxalpha et Groupement financier." Avec son premier avocat, Me Véronique Lartigue, l'héritier Schlumberger écrit à la BNP pour demander des explications, puis saisit le tribunal de Paris, en référé, le 16 janvier dernier, pour obtenir de la BNP communication des originaux de son dossier. Refus du tribunal, la banque ayant adressé spontanément une copie.

"Certains se sont méfiés, d'autres pas..."

Mais en épluchant les documents bancaires, Olivier Metzner, l'avocat de plusieurs patrons du CAC 40, découvre ce qu'il pense être un micmac. Si son client n'est pas enregistré nominativement dans les registres, BPSS-Luxembourg l'est. "C'est cette filiale de la BNP qui est le véritable actionnaire, insiste Me Véronique Lartigue. Il s'agit à mon sens d'une défaillance dans le système de souscription." Du coup, cette filiale de la BNP doit-elle aujourd'hui supporter les pertes Madoff à la place de son client?

"C'est absurde, réagit Me Bruno Quentin, l'avocat de la banque. Cette filiale est inscrite dans les registres de Luxalpha comme titulaire des titres, mais uniquement parce qu'elle les détient pour le compte de ses clients. Ses clients sont les véritables propriétaires des parts de la sicav. Et d'ailleurs ils sont les seuls à bénéficier des placements." Pour cet avocat, la plainte contre la BNP serait donc "totalement artificielle et infondée": "Dans cette histoire, la BNP n'a fait qu'exécuter les instructions de ce client."

Reste à savoir comment l'héritier des Schlumberger a été aiguillé vers les fonds Madoff et leurs promesses de rendements mirifiques. "C'est toute l'énigme Madoff, confie un banquier spécialiste de la gestion de hedge funds. Dans notre univers, cela fait longtemps que l'on se dit que Madoff promettait de trop belles et trop régulières plus-values. Certains se sont méfiés, d'autres pas?" Pour démêler les choses, le parquet a ouvert une enquête préliminaire et envoyé la brigade financière se faire remettre des documents au siège de la banque.
Plus d'actu finance/économie avec Boursier.com

Laurent VALDIGUIÉ - Le Journal du Dimanche

dimanche 12 avril 2009
Partager
illus-node-right
Le Journal en ligne

Téléchargez le JDD
Abonnez-vous


par Taboola
Contenus Sponsorisés
À Découvrir Aussi
Crains qu'un jour un train ne t'émeuve plus (Apollinaire)
Avatar de l’utilisateur
dedion204
 
Messages: 474
Âge: 70
Enregistré le: 27 Fév 2013, 11:54
Localisation: Regny 42

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar Wolfram
10 Mar 2016, 17:18

*yawn* mis à part la propriété intellectuelle : ce long texte fort ennuyeux a-t-il un lien quel qu'il soit avec notre passion ?
Cordialement

Wolfram
Wolfram
Contempteur phatique
 
Messages: 763
Âge: 47
Enregistré le: 03 Juin 2015, 15:08
Localisation: Royan

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar Le Basque
10 Mar 2016, 17:27

Ca devient très pénible !


:bof:
Avatar de l’utilisateur
Le Basque
Valideur Des Guichets
 
Messages: 14327
Âge: 63
Enregistré le: 13 Déc 2007, 21:53
Localisation: Paris-Cote Basque

Re: C'était le bon temps, ça aura marché quelques années

Messagepar hammondandco
10 Mar 2016, 17:31

Bon.
Après un article des Echos d'il y a 25 ans (les classements ont un peu changé depuis...) :
Tu nous casses les ... pieds avec tes vieux contentieux, qui justement ne concernent pas n'importe qui.
Les difficultés de ce monsieur (qui vraiment te fascine) avec la BNP, c'est aussi inintéressant que Bernard Tapie contre le Crédit Lyonnais. Et complètement en dehors des sujets qui nous intéressent ici.
Je croyais que tu étais (enfin !) en train de rebondir en parlant sérieuse restauration du Brissonneau.
Mais non, les vieilles obsessions remontent. Déception. Tu lasses.

[sérieux, néanmoins : dans les "fortunés", il y a en France les Dassault, et dans cette famille il y en a un qui n'est pas insensible au charme des chemins de fer locaux anciens ; il l'a démontré, et je peux le prouver ; peut-être pourrait-il être sensibilisé à ce dossier ?]
hammondandco
 
Messages: 78
Enregistré le: 16 Juin 2013, 16:28
Localisation: haute normandie

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les touristiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité