Chemin de fer du Vivarais

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar POMidi
21 Avr 2008, 20:33

Bonsoir,

Merci pour ces contributions, qui nous éclairent sur une situation catastrophique. Pour moi qui ai connu le Vivarais dans sa splendeur je ne puis me résoudre à la perspective de cette fermeture.

Mais attention, le débat est nécessaire, voir indispensable, mais en restant dans les normes d'une discussion entre amateurs. C'est pour cela que je trouve dommage d'écrire un post qui présente une opinion fort respectable, en partie en rouge, ce qui est assez déplaisant à lire.

Ce que j'aimerai c'est aussi que tous les intervenants qui sont parties prenante dans ce débat se présentent en temps que tel: sur forum-train la transparence est la règle, les "modos" sont clairement identifiés et interviennent comme tels: il serait sympa que tout le monde respecte cette éthique. Toutes les opinions sont bonnes à attendre dans cette affaire. Il aussi sur que point où en est le réseau, il y a eu accumulation d'erreurs graves et je cherche à comprendre. Donc si quelqu'un arrive en disant je suis Monsieur X j'ai travaillé 20 ans sur le Vivarais, j'ai claqué la porte, c'est clair et cela me va. Si l'on se planque sous des pseudos abscons que seuls les "milieux autorisés" identifient, alors l'on joue caché et j'aime moins.

Pour commencer par moi même, pour ceux qui ne me connaisse pas: je ne suis qu'un amateur de trains, de tous écartements, défenseur des transports collectif et du patrimoine ferroviaire, et je fait de la photo ferroviaire à mes heures. Je ne suis ni cheminot, ni membre de telle ou telle association. Je n'ai aucun intérêt financier dans le train (mon épouse dirait même que cela me coute assez cher comme cela :mdr: )

Pour ma part je continuerai à porter le débat sans tabous, sans langue de bois, que ce soit ici ou sur PME dans le seul but de défendre un réseau et un patrimoine que j'estime irremplaçable.

Ces propos ne reflètent que mon opinion.

Salutations amicales.

Pierre
Grand commandeur de la banane jaune
Avatar de l’utilisateur
POMidi
Vaporiste De Gare
 
Messages: 5643
Âge: 63
Enregistré le: 14 Déc 2007, 10:52
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar ngwangwane
25 Avr 2008, 13:46

Bonjour à tous,

Oui je suis nouveau. Comme je n’aime pas parler de moi, je ferai donc une présentation très courte, je connais bien le C.F. du Vivarais… Pour ne pas blesser POMIDI, je lui ferai un M.P.
Pourquoi ce pseudo ? J’en ai mare des CC 72 000 ; 231 K 55 etc.

J’ai lu le règlement du forum qui stipule la courtoisie dans les échanges. Je m’adresserai donc en vouvoyant les gens du forum que ne n’ai sans doute jamais vu. J’attends la réciproque, et les propos ou questions en tu n’auront pas de réponse.

Petit à petit je reprendrai tous les posts depuis la création de ce thème Vivarais et apporterai des compléments ou rectificatifs si nécessaire.

Avant, il me paraît indispensable de parler du maitre mot « sécurité » tant écrit pour justifier de l’arrêt et de grosses sommes d’argent. En 34 ans d’exploitation par le CFTM, il n’y a eu qu’un déraillement de machine causé par un rail cassé. Il n’y a pas eu même une égratignure parmi les voyageurs du train concerné, simplement une facture salée d'autocars de remplacement un dimanche. Il y a eu au moins 2 déraillements d’autorails causés par des rochers, une voie neuve n’aurait rien changé.

Comme le rappelle si bien « Lavoiedesonmaitre » un bénévole, Monsieur Poncet est décédé en changeant de voiture. Puisqu’il s’agit de sécurité supervisée par un organisme officiel le STRMTG, il convient d’aller voir ce qu’ils disent : http://www.strmtg.equipement.gouv.fr/IM ... 5211c1.pdf page 16.

1.5.6. Intercirculations
Lorsque les intercirculations sont interdites au public, leur accès est empêché par un dispositif de même nature que celui décrit au 1.4.3. et maintenu fermé par un système de verrouillage. Un panneau rappelle au public l'interdiction de les emprunter.

Pour être ouvertes au public, les intercirculations doivent au moins être équipées de protections
conformes aux dispositions suivantes :
– les marchepieds de chacune des voitures doivent se chevaucher en toutes circonstances
pendant la marche du train ; ils sont dotés d'un revêtement antidérapant ;
– les garde corps latéraux sont composés d'une partie rigide d'une hauteur minimum de 1,00 m
et d'une partie flexible adaptée aux mouvements du train et présentant en toute circonstance
une hauteur minimale de 0,85 m ;
– les vides ne doivent en aucune situation présenter une largeur dépassant 0,15 m ou une
surface supérieure à 0,05 m² ;[/
i]

Cela signifie en clair que les voyageurs ont droit à une protection, par contre les travailleurs du train non. Le texte d’origine a été modifié car il stipulait « [i]barreautage
» pour les parties latérales
Sur le terrain, force est de constater que les plateformes ne se recouvrent pas. Certaines sont tellement étroites (voitures Sarthe) qu’elles ne font même pas la longueur d’une chaussure, sans pour autant couvrir entièrement le boisseau. Certaines sont en bois, et pour qui connaît les revêtements de sols, il n’y a pas plus glissant que le bois mouillé (essayez sur une traverse neuve un jour de pluie). Les chaines ont été déposées car elles se tendaient trop en extérieur de courbe (risque d’éclatement ! ), et détendues, donc inutiles en intérieur.
Ceci est accepté par le STRMTG. Avec une chaine détendue le malheureux aurait eu de quoi s’accrocher. Je n’ai en outre aucun souvenir de panneau d’interdiction.
Depuis rien n’a changé, le rapport d’ailleurs du STRMTG se borne à marquer « pas de défaut sur la voie » pour cet accident mortel.
http://www.strmtg.equipement.gouv.fr/IM ... 75b5-1.pdf (dernier du tableau).

Les chemins de fer coloniaux britanniques étaient tous équipé du système décrit par le STRMTG : plateformes rabattables recouvrantes en tôle larmée (avec des reliefs), et quadruple barreautage de chaque coté (plus que la norme). Le Barreautage pouvant bouger dans les 3 dimensions : longueur, hauteur, largeur. Un réseau de l’ancien Commonwealth ( qui dessert ngwangwane) à voie de 1,06 ayant changé de système de freins a ferraillé 950 voitures comportant ce dispositif. Un ami ayant des relations sur place, a proposé la chose en juin 2007 à la direction du réseau CFV qui n’a pas répondu. La cession aurait été sans doute en dessous du prix de la ferraille. En plus de la sécurité du personnel, cela aurait permis aux voyageurs d’aller dans un bar, ou dans une voiture de projection, filmant les hommes sur la machine .
La réalité est bien autre, ne rêvons pas.

J’espère ne pas vous avoir lassé, je ferai plus court la prochaine fois.

Bonne journée.
ngwangwane
ngwangwane
Bavard
 

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar ngwangwane
25 Avr 2008, 14:22

Parlons trafic.

Partout dans les journaux la SEM annonce des résultats merveilleux avec une progression de 6% de voyageurs, que reflète l’augmentation du chiffre d’affaires.
C’est curieux, car tout réseau ferroviaire s’attache à parler en nombre de voyageurs transportés (certains comptant en billets donc 1 AR = 1 voyageur d’autres en trajets donc un AR = 2 voyageurs).

Dans le cadre de ces communiqués, il ne s’agit pas d’une querelle de clocher, mais d’une manipulation bien réelle des chiffres. Ne pouvant transporter tout le monde, la direction de la SEM a choisi de renoncer à certains groupes qui ne faisaient que l’aller et à qui, il fallait faire une réduction. Ils ont été remplacés par des individuels qui payent plein tarif et font l’aller et retour. Mathématiquement le prix du billet vendu augmente, donc le chiffre d’affaires augmente, sans que le nombre de personnes transportées augmente pour autant. Dans le contexte il y a même lieu de penser que c'est une baisse que l’on veut cacher. Il est impossible de se procurer le nombre de voyageurs 2007. Si quelqu'un a 2006 et 2007 en nombre de voyageurs je suis preneur, et sans toute tous les lecteurs.

Salutations.
ngwangwane
ngwangwane
Bavard
 

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar ngwangwane
25 Avr 2008, 15:24

Bonjour,

Maintenant, je vais soutenir les baie de sommistes nombreux ici semble-t-il.
Les réseaux Baie de Somme et Vivarais, n’on guère de commun que l’écartement de la voie.
Le management participatif n’a jamais été la force du réseau (j’ai dit du réseau). Le rachat de la ligne, décidé contre l’avis de certains a plombé le réseau dès les premières années. Tous les réseaux subsistants n’ont pas acheté la ligne. Cet achat qui représentait près de 2 ans de chiffres d’affaires continue à plomber les comptes de l’entreprise.
Il aurait été plus judicieux d’acheter les champs de Saint Jean de Muzols, alors non construits, et d’y construire déjà un abri pour les voitures qui souffrent de la pluie, des tags, des vitres cassées et des vols (préjudices jamais chiffrés).
Avec la fermeture marchandises de la gare de Tournon, l’exploitant s’est retrouvé piégé dans Tournon, ou la SNCF puis RFF demandaient milieu des années 90 400 000 F de péage + taxes foncières de 6 000 F pour chacune des 10 communes traversées. Avec 460 000 F par on se paye une locomotive révisée tous les 4 ans. Pour ne pas donner une chiffre faux, je ne parlerai pas de l’évasion financière qu’à représenté le remboursement de l’emprunt souscrit pour l’achat de la ligne à partir du milieu des années 70.
Devant ce besoin de chiffre d’affaires l’amateurisme y a beaucoup perdu, et petit à petit les gens sont partis. Il ne reste que 200 cotisants environ sur les 1 200 inscrits en 39 ans (source SGVA). Il existe un projet pour essayer de retrouver les 1 000 personnes dont hélas une partie significative est décédée, ou ne reviendra jamais. En 2007 n’y avait pratiquement plus de bénévoles l’hiver, et quelques actifs l’été pour les accompagnements de trains.
Il est certain que la passion qui soude les gens de la Baie de Somme, n’existe plus sur le Vivarais. La Baie de Somme a eu la chance de ne pas voir ses finances plombées par des dépenses très discutables. De plus elle bénéficie de l’aide de communes volontaires qui financent en bonne coopération selon des plans concertés. La Baie de Somme est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Lorsque cette idée a été proposée à la SEM en 2005, il a été répondu qu’ils avaient beaucoup mieux, mais ne pouvaient dire quoi. Pourtant en 2005, l’Unesco manquait de candidats (il suffisait de lire de site, en plus c’est gratuit de concourir). Le site du Darjeeling aux Indes mérite ce classement, je ne dirai pas de même du Semmering noyé dans la forêt avec l’autoroute à coté.
Traduction en langage de 2008 rien n’a été fait, et hostilité envers ce qui vient des amateurs.

J'espère avoir éclairé les jeunes générations sur ces différences.

Cordialement

ngwangwane
ngwangwane
Bavard
 

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar ngwangwane
25 Avr 2008, 17:23

...Suite,

Pour suivre toute l'actualité du Mastrou jour par jour 1 site :

http://sauvonslemastrou.over-blog.com/

A visiter et revister, c'est très sérieusement tenu à jour.

ngwangwane
ngwangwane
Bavard
 

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar POMidi
25 Avr 2008, 17:46

Bonjour,

D'abord bienvenue à ngwangwane sur forum-train.

J'ai bien reçu le MP et vous en remercie. Ceci dit le tutoiement entre amateur ne me parait pas déplacé, mais chacun est libre: pas de problème pour moi.

J'ai bien reçu votre MP et y est répondu.

Les précisions que vous nous apportez sont très intéressantes. Leur précision démontre que l'on affaire à un connaisseur. Si vous suivez les débats sur PME vous y lirez que j'ai moi même souvent fait la comparaison avec le CFBS. Ce que vous dites sur la propriété des infrastructures me semble assez pertinent. En ce qui concerne le CFBS il ont la chance d'être rétribué par le département de la Somme pour entretenir l'infrastructure qui appartient au département.

J'ai bien aimé la remarque sur le Semmering: ce que vous dites sur les arbres est tout à vrai. Je crois cependant que c'est l'intérêt historique du Semmering (1ère traversée Alpine) qui a prévalu.

Je souhaite en tout cas de tout cœur qu'une solution puisse être trouvée pour sauver le Vivarais qui pour moi reste le réseau aux 4 Mallets.

Salutations amicales.

Pierre
Grand commandeur de la banane jaune
Avatar de l’utilisateur
POMidi
Vaporiste De Gare
 
Messages: 5643
Âge: 63
Enregistré le: 14 Déc 2007, 10:52
Localisation: Midi-Pyrénées

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar ngwangwane
25 Avr 2008, 18:53

Bonjour,

Sans vouloir vous froisser, mais je crois que c'est plutôt le mythe de Sissi et François Joseph qui ont prévalu, comme à St Wolfgang et au Schneeberg.

Pour l'autre point, je vous réponds par M.P. j'ai mon idée qui n'engage que moi, je ne voudrais donc pas qu'elle devienne publique surtout si je me trompe ou si cela ne marche pas (désolé pour les autres lecteurs).

Salutations

ngwangwane
ngwangwane
Bavard
 

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar gib
25 Avr 2008, 18:54

ngwangwane a écrit:Bonjour,

Sans vouloir vous froisser, mais je crois que c'est plutôt le mythe de Sissi et François Joseph qui ont prévalu, comme à St Wolfgang et au Schneeberg.



Quel mythe, svp ?
Il est dit parfois que toutes les guerres ne sont que des guerres de religion. Alors dites-moi le nom de ce Dieu qui les autorise à tuer l'amour (Apologue d'Alegranza)
autre activité
Avatar de l’utilisateur
gib
Votre Dévoué Gib
 
Messages: 4446
Âge: 67
Enregistré le: 17 Déc 2007, 15:25
Localisation: Fessenheim

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar ngwangwane
25 Avr 2008, 21:18

Bonsoir,

C'étaient l'empereur et l'impératrice d'Autriche dans les années 1880/90 qui ont été le sujet de nombreux films avec Romy Schneider. Sissi aimait beaucoup venir se reposer dans certains lieux dont celui-ci.

SLTS.

ngwangwane
ngwangwane
Bavard
 

Re: Chemin de fer du Vivarais mal au point

Messagepar ngwangwane
26 Avr 2008, 14:51

Bonjour,

A la demande de l’Office du Tourisme et des commerçants de Lamastre une réunion s’est tenue mardi en la Maire de Lamastre. Monsieur le Maire n’était pas là ce qui donne déjà une idée de l’issue de la réunion. Le compte rendu figure sur le Dauphiné Libéré du lendemain que vous trouverez en bas de page. Un ami salarié du réseau présent, dit de manière plus crue la triste vérité : Cela n’a pas changé depuis 38 ans : pas d’argent pour le train.
Actuellement le bras de fer entre le C.G. et la ville continue.

Dès 1969 les premières études ont montré que le trajet était un peu long. Une exploitation limitée à Boucieu a vite été éliminée, compte tenu de la petitesse de la ville, et un profond doute sur l’installation de commerces saisonniers. Plus Récemment en 2005 Monsieur le Président du Conseil Général a demandé personnellement une étude discrète sur l’exploitation du seul tronçon Douce Plage - Boucieu. Je n’ai aucune information sur les conclusions. Toujours est-il que l’on en parle plus et que 2 ponts tournants d’occasion ont été proposés et refusés.
Après avoir lu l’article, descendez (attention il y a un grand blanc) et vous avez les réactions des lecteurs. Le premier rentre dans le lard des politiques, et semble assez peu soutenu (des employés de la Mairie ou des incrédules ?). Faites un geste utile cliquez sur d’accord (vert) si nos votes arrivent dans les 40 voix, le texte passera en tête des articles du journal et figurera en première page. Le Matrou vaut bien un petit clic.
http://ledauphine.com/lamastre-des-acti ... icle=21225

D’avance merci

ngwangwane
ngwangwane
Bavard
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les touristiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité