Le Train des Mouettes

Animateurs: Panama, loco17

Congrès aux Mouettes

Messagepar Panama
21 Nov 2017, 19:02

L'UNECTO et T&T ont du organiser un congrès pas si mal, puisqu'aujourd'hui l'unique grief reçu concerne la dureté des chaises pliantes dans la salle plénière.
Comme nous avons une vue positive des choses, disons que du coup, pour ceux qui l'envisageaient ainsi, difficile de s'endormir.


Vive le Chemin de Fer !
Panama
Bavard
 
Messages: 1696
Enregistré le: 04 Juil 2013, 16:42

Re: Travaux de voie

Messagepar 030T 1707 Nord-Est
22 Nov 2017, 11:54

Panama a écrit:
130HSP a écrit:Des travaux de voie en perspective ?

Oui, RVB Saintes Royan. D'ailleurs la ligne est coupée, les traverses approvisionnées.
Et la bourreuse garée chez nous : ETF était exposant au congrès UNECTO.
Chez nous, la bourreuse a plongé ses pioches dans le bout de voie refait de la fosse, "just for fun".
DSC_3578s.jpg

Ceci dit le couplage Talbot a été extrait de La Tremblade, vient de passer devant chez moi, et doit donc maintenant être garé à Saujon ou ailleurs : nous attendons "quelques" tonnes de ballast de récupération des travaux à venir sur la ligne Saintes-Royan : on peut être bêtes, mais pas tous en même temps.
Suis bien content qu'il ait fait des progrès esthétiques, le couplage Talbot.
A propos, qui sait le volume de ballast admissible dans un couplage à grandes rehausses ?
Merci
Vive le Chemin de Fer !
Panama


Le couplage Talbot tare 22 tonnes environ....l'ex-TVT* tare 22,190 tonnes....Lors de son départ de Thouars après son achat le 10/8/1988, il a été chargé de 56 tonnes de ballast calibre 20/40.

Donc PTC : 78 tonnes

*: aujourd'hui sur le CFPF à St Laurent sur Sèvre (depuis 2011)
Avatar de l’utilisateur
030T 1707 Nord-Est
 
Messages: 115
Enregistré le: 08 Mar 2009, 17:46

couplage Talbot

Messagepar Panama
22 Nov 2017, 16:23

Et le voici garé à Saujon, prêt à bondir :


Objectif : recevoir le ballast de la voie de Royan, à coté de lui.
Lui aussi vient de l'APPAF Miramas.

Vive le Chemin de Fer !
Panama
Bavard
 
Messages: 1696
Enregistré le: 04 Juil 2013, 16:42

Re: Travaux de voie

Messagepar X902
22 Nov 2017, 17:36

"Le couplage Talbot tare 22 tonnes environ....l'ex-TVT tare..." :diable2:


Non, non, Bernard, tu peux tout simplement dire que le couplage Talbot DE TVT (puisqu'il est toujours aujourd'hui sous convention avec le CFV et que TVT est toujours bien vivant et aussi propriétaire du couplage (qu'on se le dise) etc etc.... Merci pour les bénévoles TVT qui bossent et se battent toujours pour sauver le patrimoine ferroviaire... :cool:
X902
 
Messages: 62
Enregistré le: 24 Nov 2016, 13:55

Acheter un wagon

Messagepar Panama
24 Nov 2017, 20:03

Un amateur allemand nous a offert le plat à ranchers USA 1918 ex Breda puis Arbresle.
Il nous explique comment il en est devenu propriétaire :
Bonjour Olivier,
Avec plaisir je vous raconte que je sais (ou à quoi je me souviens). Quand j'avais commencé ma carrière au Muséum en août 1983 je croyais que ce sera pour quelques mois seulement, et je n'avais jamais pensé que ce sera pour toute ma vie. Le temps passait, je voyais que ce sera beaucoup plus long que quelques mois, et à ce moment je trainais aussi souvent dans le sous-sol de la Gare de l'Est à l'AFAC chez les modèlistes et leurs réseaux des trains miniatures. Et je faisait la connaissance de beaucoup des gens très intéressants. Je fréquentais aussi régulièrement les boutiques de modèlisme ferroviaire et des librairies dans la Rue de Douai. Déjà à ce moment, je m'étais renseigné sur les wagons TP qui étaient quand même assez rares hors de France, et je cherchais des photos. Et aussi, toujours pendant la même période je tombais par hasard sur une véritable "mine": dans une toute petite boutique du même quartier je trouvais des photos ferroviaires en quantité, surtout des locos mais aussi beaucoup des voitures et - à ma grande joie - des wagons marchandises! Et aussi beaucoup des photos des wagons TP !

Enfin bref, c'était le fils du célèbre photographe ferroviaire Pierre Laurent qui était en train de "brader" la collection de son père! Cette première fois je passais plusieurs heures dans la boutique. Je voyais toute de suite que Pierre Laurent avait le même ésprit photographique que moi. Il prenait en photo souvent des anciens wagons, aussi délabrés et moches comme ils se présentaient à son époque, juste après la 2e Guerre mondiale. Personne d'autre avait jamais fait des pareilles photos. J'avais laissé plusieurs milliers de francs dans la boutique et j'étais heureux avec ma "proie". Cela se répetait plusieurs fois.
Au même temps dans la Gare de l'Est, il y avait quelqu'un qui avait mis mon attention sur des "vrais" wagons TP et qu'il y en avait encore. Et c'était comme ça qu'un court laps de temps après je me trouvais dans la région de Chambéry sur invitation d'un des ferroviphiles de la Gare de l'Est, qui, si je me souviens bien, était cheminot à la SNCF. C'était lui qui m'avait amené avec sa voiture à la place où il y avaient ces dix wagons TP de l' "Est de Lyon", tous plats ou déjà "scalpés", et en plus déjà vendus par la Compagnie Est de Lyon au ferrailleur.

Le monsieur (je ne me souviens plus de son nom) (le monsieur s’appelait Gilbert BERNARD. Il était effectivement conducteur de route à la SNCF et basé à Chambéry. Il a été Président du CFT Bréda à l’époque de l’achat du wagon par M. von COSEL, puis a été Président du CFT Brévenne) infos CFT Brevenne et ancien du Bréda) voulait prendre pour son association un de ces wagons, et il était heureux que j'étais prêt de le financer.
Après un examen approfondi des dix wagons, il ne restait qu'un seul qui tenait la route et qui était 100% en état d'origine. Les autres étaient des ex-tombereaux ou des ex-plats à bords, donc sans interêt. Il fallait donc de traiter directement avec le ferrailleur. Celui-ci était finalement "assez gourmand" comme disait le monsieur, et je me souviens que j'avais versé 3000.-francs. Mais, j'étais heureux d'avoir sauvé ce wagon, et aujourd'hui je le suis d'avantage, vu le bon résultat de sa restauration.
Voilà, c'est ça l'histoire.
Bien cordialement à vous

Le wagon ex Est de Lyon tel que trouvé à l'Arbresle :

Et tel qu'il est aujourd'hui :

Vive le Chemin de fer et bravo aux passionnés !

Et pour ceux qui veulent revoir un tombereau, il y a un petit lien ici :
https://www.fondation-patrimoine.org/le ... sa-1918-tp
Panama
Bavard
 
Messages: 1696
Enregistré le: 04 Juil 2013, 16:42

L'expo de La Rochelle : des détails dans la préparation

Messagepar Panama
24 Nov 2017, 20:24

Et avec Alain, nous continuons dans le "live" :

bandeau Alain C.png
Bandeau réalisation Alain C, celui de ci-dessous.

Photos :


et commentaires du "photographié" :
En fait de "préparation", c'est surtout du nettoyage, suite à l'inclinaison des boîtes d'essieux garnies à ras bord, et qui se sont retrouvées en rampe de 400 / 1000 (!!!)... alors forcément les parties basses des roues étaient aussi grasses qu'une glissière de loco vapeur !
Ça m'a donné l'occasion de citer Michel Simon dans "Le Train" (le film de 1964), en train de grommeler, plus vrai que nature "Un graissage, c'est pas un bain !". Et la Mère Denis aurait répondu "C'est ben vrai, ça !".
Alain

MERCI Alain : grace à toi, tous beaux et pleins de succès, ces wagons !
Panama
Bavard
 
Messages: 1696
Enregistré le: 04 Juil 2013, 16:42

Guide vapeur STRMTG

Messagepar Panama
25 Nov 2017, 17:22

Un document évoqué au congrès UNECTO :
http://www.strmtg.developpement-durable ... -a445.html

Bonne lecture !

Vive le Chemin de Fer !
Panama
Bavard
 
Messages: 1696
Enregistré le: 04 Juil 2013, 16:42

UNECTO 2017

Messagepar Panama
26 Nov 2017, 15:52

L'UNECTO, si elle n'existait pas, il faudrait l'inventer.
Voici donc le programme du congrès qui s'est déroulé chez nous cette année :



N'y figurent pas la visite de l'usine ALSTOM Aytré le jeudi matin (50 places seulement, vites remplies) et les travaux du vendredi soir et du samedi :
- restitution des ateliers
- saga de l'Hermione
- stratégie des Offices du Tourisme de France
- assemblée générale de l'UNECTO
et visite du Train des Mouettes.

Sans parler des contacts, échanges et opérations diverses, dont des échanges licites sur le parking, implicant au moins trois turbo-dynamos de 141R et d'autres matériels divers.

Vive le Chemin de Fer
Panama
Bavard
 
Messages: 1696
Enregistré le: 04 Juil 2013, 16:42

Re: UNECTO 2017

Messagepar gilles_tagada
27 Nov 2017, 07:37

Panama a écrit:Sans parler des contacts, échanges et opérations diverses, dont des échanges licites sur le parking, implicant au moins trois turbo-dynamos de 141R et d'autres matériels divers.

Vive le Chemin de Fer

Et pour ces contacts et échanges divers, il ne faut pas oublier non plus les occasions fournies par les journées de formation (sous l'égide de l'UNECTO) qui permettent aussi des rencontres, des contacts et des échanges entre bénévoles toujours très profitables pour nos associations.

NDLR : Excellente remarque. Et bravo à ceux qui les organisent et les assurent bénévolement.
gilles_tagada
 
Messages: 172
Enregistré le: 20 Oct 2010, 11:57
Localisation: Toulon

Et la Journée OFP ?

Messagepar Panama
27 Nov 2017, 16:19

Outre le Congrès UNECTO, s'est tenu la semaine dernière la Journées de Opérateurs Fret de Proximité.
Le compte-rendu de cette journée démolit des raisonnements déclinistes :

OFP :
Et maintenant....l’action
Réflexions sur la journée Fret ferroviaire et 0FP du 15 novembre.


Participation élevée, qualité et franchise des exposés, des débats, des échanges... le succès
de la Journée OFP est celui d’une nouvelle communauté ferroviaire qui croit au rail.
Il n’y a d’autre choix que de continuer l’action, les propositions, l’innovation, la réflexion....
Les intervenants ont confirmé la montée d’une nouvelle demande qui va s’amplifier avec l’enjeu
climatique. La France peine à y répondre, par carence de l’offre. Il faut continuer à combattre
l’idée, tenace et ravageuse, de l’absence d’avenir du fret ferroviaire en France, franchir le mur du
silence des grands media.

Pourquoi ne pas relayer la suggestion du Président d’ECR de reconquérir la part de marché de 2004,
16% et en faire un objectif du quinquennat mobilisant la communauté ferroviaire dans sa diversité ?

Renaud Lagrave, Vice-Président de Nouvelle Aquitaine, a vigoureusement mis en évidence le
champ d’innovation, sous-estimé en France, que constitue le potentiel ferroviaire local, capillaires,
ITE, voies de services.
Il propose à SNCF Réseau et à l’Etat une action coordonnée, loin de l’esprit d’un transfert passif de charges aux Régions.
Le ferroviaire a besoin de cet ancrage territorial modernisé, connecté à l’Europe, pour aller
chercher les trafics dans les territoires et les ports, les mutualiser, mixer combiné et conventionnel,
s’ouvrir à des marchés locaux, reconquérir le wagon isolé (45% du trafic en Allemagne !).

Un travail d’expert a été fait pour ouvrir le ferroviaire français à des innovations et des partenariats
logistiques locaux, à une inter modalité structurelle. L’Etat doit s’en emparer.
Les OFP explorent ce nouvel espace de développement. Partis de rien en 2010, sans aide, en 2016,
leur adaptabilité est allée chercher 10 % des tonnes ayant circulé sur le réseau.
L’équilibre économique du réseau passe par la densification de son utilisation, voyageurs et fret.
Cette évidence a traversé les débats.
Elle alerte sur l’erreur de dimensionner le réseau sur le trafic actuel, très en deçà des attentes, actuelles et à venir.
Le retour à l’équilibre ne viendra ni du recul d’activités, ni du rétrécissement du réseau, qui
alimentent « à l’envers » la spirale des rendements croissants. Il ne viendra pas non plus d’une
hausse des péages cassant la dynamique encore fragile de nouveaux acteurs aux limites de
l’équilibre économique.
Le pluralisme des utilisateurs et des utilisations est l’atout du nouveau ferroviaire. Le modèle des
opérateurs nationaux supposés répondre à tous les besoins touche à sa fin. Pour autant ces
opérateurs, s’ils revisitent leur expérience, sont une des clés du ferroviaire de demain.

Le succès de la journée OFP n’enlève rien à l’inquiétude de voir des idées anciennes, habillées de
fausse modernité, continuer à tenir le haut du pavé. Entendons l’alerte d’un intervenant sur des
groupes industriels qui renoncent à s’implanter France, faute de pouvoir y déployer une logistique
centrée sur le ferroviaire.
La communauté ferroviaire, publique et privée, doit se mettre en mouvement ; mettre un terme à
l’inflation ferroviaire
, ce contre-signal calamiteux à des chargeurs prêts à s’engager.
Amplifions la bataille pour l’innovation, la productivité, revisitons des règlementations complexes
contre-productives, allégeons des superstructures lourdes au profit d’organisations décentralisées,
agiles, créatrices de valeur...


La Journée a aussi abordé l’enjeu numérique. Ce sujet est vital. Hormis la relation avec les
voyageurs, le retard du rail est abyssal : production, fiabilité, sécurité, capacité du réseau, chaînes
logistiques intermodales... Des start-up sont prêtes à investir ce champ immense. Encore faut-il
savoir entendre des forces jeunes prêtes à devenir actrices de la révolution du rail et d’apporter un
souffle nouveau à nos industries ferroviaires. Nous y reviendrons.

L’Etat ne peut pas tout. Le rail doit prouver le mouvement en se réformant de l’intérieur. Et
crédibiliser une politique des transports reliant report modal, écotaxe, désendettement.
N’attendons pas que la Chine vienne réveiller le ferroviaire français...
André THINIERES Jacques CHAUVINEAU
Délégué Objectif OFP Président Objectif OFP
Panama
Bavard
 
Messages: 1696
Enregistré le: 04 Juil 2013, 16:42

PrécédenteSuivante

Retourner vers Le Train des Mouettes

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités