Engins SE en II métrique

Construction intégrale, montage de kits, tant pour le matériel roulant que pour le reste.

Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
26 Jan 2012, 13:21

Bonjour à tous.

Ce nouveau fil sera d'abord consacré au montage d'une 120 T SACM dont je viens de faire l'acquisition.
L'étude et la commercialisation de cet engin ont été conduits par ACO peu de temps avant sa fermeture.

Le livre de Pierre LAEDERICH (Les Tacots du Bourbonnais) nous indique que les 120 T SACM ont été réalisées à partir de 1891 pour le compte des SE réseau du Centre (Allier et Cher) qui en acquis 4 exemplaires (2.501 à 2.504). Les roues de 1,22 m de ces machines leur permettait une vitesse de 55 km/h, leur donnant ainsi une vocation plus spécifiquement voyageurs.
Dans son ouvrage "Réseau Breton", Gordon GRAVETT ajoute que le réseau breton acheta 16 engins similaires entre 1892 et 1897 et les immatricula E 201 à E 209 (engins SACM) et E 210 à E 216 (engins Société Franco-Belge). Surnommées "les coureuses" ces machines assurèrent un service plus spécifiquement voyageurs.
Les derniers engins en service furent radiés en 1956.
Les engins initiaux SACM étaient dotés de caisses à eau courtes. En revanche, les engins Société Franco-Belge avaient des caisses à eau longues. En outre, les plaques (constructeur, réseau et immatriculation) n'étaient pas disposées de la même façon sur ces deux types d'engins.

Le modèle dont je dispose représente une locomotive d'origine SACM dotée de caisses à eau courtes.
La même que celle-ci (cliché SACM, collection B. Rozé) :
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1544
Âge: 69
Enregistré le: 19 Mar 2011, 15:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar Rockandrail
26 Jan 2012, 13:32

:cool:
Nous attendons la semaine prochaine pour voir les photos du modèle terminé. :ange2:
Observateur désabusé
Prince Héréditaire du Bruxelbourg et Saroulmapoul délocalisé


Président, fondateur et directeur du club Picot-87 - Picot-87, la norme de roulement des véritables non-modélistes
Avatar de l’utilisateur
Rockandrail
Vertueux Du Goulag
 
Messages: 16883
Âge: 66
Enregistré le: 13 Déc 2007, 23:55
Localisation: Courbevoie (Paris)

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
26 Jan 2012, 15:10

Disons le mois prochain ! :ange2:
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1544
Âge: 69
Enregistré le: 19 Mar 2011, 15:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
26 Jan 2012, 15:56

Le modèle ACO propose un châssis en laiton massif dont les principaux composants sont déjà montés par le constructeur puisque la notice est muette à leur sujet.
Après sévère nettoyage et brossage pour faire disparaitre toute trace de verre de gris et faciliter l'accroche ultérieure de la peinture, j'ai commencé par le montage du réducteur et du moteur.
Le système est très astucieux puisqu'il fait porter la transmission sur l'un ou l'autre des pignons blancs, selon le sens de marche, en réservant entre les deux un espace permettant le débrayage du moteur et, donc, la circulation en véhicule de la locomotive. Le modèle étant très lourd (5 ou 6 kg), cela permettra son déplacement manuel tout en le maintenant sur la voie. Et un bon point, un !
Il faut bien entendu que le balancier supportant les pignons ne soit pas bloqué entre les longerons. Il faudra y veiller, notamment en ne peignant pas cet ensemble et son espace de débattement qui sera huilé.

Un premier problème de montage surgit cependant assez vite : En effet, la notice indique qu'il faut souder la vis sans fin sur son axe, puis souder cet axe sur l'axe du moteur. Si on opère ainsi, le moteur ne pourra plus être retiré car la vis sans fin ne passe pas dans l’œil du support moteur.
J'ai bien pensé tarauder l'axe de la vis sans fin et y insérer une vis sans tête de blocage, mais il y a trop de jeu entre ces deux axes et la vis de blocage accentuerait le phénomène d'ovalisation de la rotation de l'axe avec toutes les conséquences nuisibles sur le pignon plastique noir.
Une fois de plus ma boite à fourbi m'a fourni l'astuce : une pièce d'arrêt de gaine de frein de vélo !
Le petit côté coulisse "gras" sur l'axe moteur. Il est donc légèrement écrasé à la tenaille étau avant d'être entré en force sur cet axe jusqu'à 1 ou 2/10° du fond.
Puis le grand côté est à son tour ovalisé à la tenaille étau et l'axe de la vis sans fin est meulé afin de pouvoir entrer dans cette pièce :

L'ensemble s'emmanche correctement en place :

Le moteur est désormais démontable et pourra être changé si besoin.
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1544
Âge: 69
Enregistré le: 19 Mar 2011, 15:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar piko30
26 Jan 2012, 17:22

Bonjour
voila un nouveau sujet qui me semble fort intéressent. :cool: Merci pour ce partage :yin
Cordialement
Bernard

Le Sprog un outil simple pour la programmation de tous vos décodeurs
Avatar de l’utilisateur
piko30
Diversité expositionnelle
 
Messages: 1937
Âge: 67
Enregistré le: 13 Déc 2007, 23:19
Localisation: st quentin la poterie. Gard

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
26 Jan 2012, 17:29

Testée avec mon vieux "Disjoncta" Jouef (12 volts), l'ensemble qui doit fonctionner en 24 volts tourne, et dans les deux sens de marche, dés que le contact est mis :

Retourné avec l'essieu moteur en place, l'ensemble fonctionne toujours parfaitement.
J'ai recherché la position idéale du moteur, au quart de poil, pour que la puissance reste maximale dans le silence le plus complet et sans le moindre à-coup.

J'ai quand même une confiance limitée dans les circlips de fixation des deux axes qui supportent les pignons et sont parfois en rotation. :gne:
On verra plus tard.
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1544
Âge: 69
Enregistré le: 19 Mar 2011, 15:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar jeanluc4343
26 Jan 2012, 21:42

J'ai réalisé le bissel avant en premier lieu. Ce n'est pas l'ordre de la notice mais je voulais mesurer l'entraxe entre le bissel et le premier essieu moteur : 9 cm.
Il en faut 10 pour la 120 T Batignolles du POC.
Ce modèle SACM ne sera donc pas "détourné" ...

Petit souci : il manque la vis longue permettant de fixer le bissel au châssis. Les miennes ne prennent pas dans le pas de vis des entretoises et je dois donc remplacer cette vis absente par une vis ET un écrou.
La suspension du bissel se fait par un piston monté sur un ressort. Il faut d'abord "forcer" le ressort pour y entrer le piston. C'est chose aisée si on peut forçer ce ressort sur l'un des becs d'une pince à becs ronds.
La notice indique de souder le piston de la suspension sur l'entretoise du bissel. Mais cette entretoise est percée de part en part et la vis de fixation du dessous de bissel n'utilise que la moitié environ du filetage. j'ai donc vissé la cuvette du ressort sur l'entretoise du bissel en coupant ma vis à bonne longueur (flèche).
Surtout ne pas souder le piston sur l'entretoise du châssis car alors le bissel ne pourrait plus se débattre vers la gauche ou la droite :gne: :

Puis j'ai monté le bissel en place pour vérifier la puissance de sa suspension :

On voit bien que l'essieu moteur de tête ne rentre pas complètement dans son logement (flèche). Cependant, il ne touche pas non plus le fond du carter moteur qui le bloquerait environ 3 mm plus bas.
Dans ces conditions, la suspension du bissel est assez puissante comme cela et il est inutile de rajouter une pièce d'épaisseur dans le fond de la cuvette de son ressort. :siffle:
Cordialement. JLS
Avatar de l’utilisateur
jeanluc4343
Bavard
 
Messages: 1544
Âge: 69
Enregistré le: 19 Mar 2011, 15:07

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar BALDOUINE 94
26 Jan 2012, 23:55

Sans blague, j'hallucine!!!!!!! un fil commencé aujourd'hui à 12h et des brouettes!!!! et que vois je à 22h, châssis monté, essai moteur et un bissel de monté, juste pour voir!!!! :malade:
"Il est complètement fou ce mec. Mais moi, les dingues, je les soigne. J'vais lui faire une ordonnance et une sévère"
Raoul Volfoni

Sans blague, lorsque tu bossais, on avait au moins le temps de se remettre entre les posts, mais maintenant ça va littéralement devenir infernal, vu la cadence de production..... :siffle:
Bon, sur ce je vais prendre mes gouttes :mdr: :mdr: Je voudrais m'éviter un "nervous breakdown comme on dit de nos jours", car je pense que tu vas bien évidemment continuer tes exploits sur le matériel du P.O.C.
On n'est pas sortis de l'auberge!!! :mdr:

Sérieux, bravo :applause:
Baldwin-Chester: chargé de communication rapide.
Grand Maitre de l'ordre du Pousse Mégot
« La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie. »
J Lacan.
P.O.C un jour, P.O.C toujours...
Avatar de l’utilisateur
BALDOUINE 94
 
Messages: 752
Enregistré le: 18 Mar 2011, 22:53

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar BALDOUINE 94
26 Jan 2012, 23:56

Rockandrail a écrit::cool:
Nous attendons la semaine prochaine pour voir les photos du modèle terminé. :ange2:


C'est prévu pour samedi à midi!! :siffle:
Baldwin-Chester: chargé de communication rapide.
Grand Maitre de l'ordre du Pousse Mégot
« La psychanalyse est un remède contre l'ignorance. Elle est sans effet sur la connerie. »
J Lacan.
P.O.C un jour, P.O.C toujours...
Avatar de l’utilisateur
BALDOUINE 94
 
Messages: 752
Enregistré le: 18 Mar 2011, 22:53

Re: Engins SE en II métrique

Messagepar montlucon03
27 Jan 2012, 12:52

:applause: :applause: pour la 120 SAINT PRIEST, la petite gare de Saint Priest en Murat existe encore et est encore dans son état d'origine :cool: :cool: . Le propriétaire (87 ans) m'a confirmé que les essais des michelines etaient effectués à partir de SAINT PRIEST via Montmarault.
PIM PONNNNNN :mdr2: :mdr2: J'ai mal aux norreilles :mdr2: :mdr2:
Les fous ALLIER.
Montlucon , GUGU et toute la clique.....
montlucon03
 
Messages: 325
Enregistré le: 24 Mar 2011, 09:28

Suivante

Retourner vers Construction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invités